Aller au contenu principal

Achats des ménages
Viande de boucherie : des ventes en novembre moins toniques qu’en octobre

 © Shutterbug 75 de Pixabay
© Shutterbug 75 de Pixabay

Les achats des ménages de viandes de boucherie pour leur consommation à domicile étaient en recul de 11,5 % en novembre par rapport à octobre, si l’on en croit les chiffres de Kantar publiés par FranceAgriMer. L’annonce du confinement fin octobre semble avoir poussé certains ménages à anticiper leurs achats plutôt sur la fin du mois d’octobre. Les achats du mois de novembre étaient supérieurs à ceux de 2019 (+2,1 %) mais dans une mesure bien moins importante que lors du premier confinement. Le bœuf à griller/rôtir (-2,5 % sur un an) et à bouillir braiser (-4,3 % sur un an) et le veau (-3,5 %) n’ont pas bénéficié du confinement. À l’inverse le porc frais (+3,1 %) affiche une belle performance, tiré par la longe (+5,3 %). Les élaborés ont consolidé leur bonne dynamique, avec une totale de 4,3 % dont +5,5 % pour la viande hachée fraîche, et +3,7 % pour les saucisses fraîches à cuire. Le bœuf haché surgelé recule face à octobre (-14,4 %) mois où les ménages ont fait leurs stocks pré-confinement, mais les achats dépassaient tout de même de 9,4 % leur niveau de 2019. Enfin, octobre a davantage été le mois des produits tripiers que novembre, les achats ont reculé de 4,7 % sur un mois, mais restaient supérieurs de 1,2 % à leur niveau de 2019, grâce aux bonnes performances du veau et du mouton.

 

Lire aussi : Où va le bœuf ? De plus en plus dans le haché !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Réussir
Porc : le déclin de la production allemande s’accélère

Les abattages de porcs allemands ont reculé de 2,65 % en cumul des neuf premiers mois de l’année selon l’organisme…

 © VP
Hausse des abattages de vaches en 2020

Les abattages de vaches auraient augmenté en 2020, si l’on en croit les données Normabev communiquées par Interbev. Une…

La fin d’année 2020 et la nouvelle année 2021 seront une période d’ajustement pour le porc bio. © Dominique Poilvert
Porc bio : 2021, année d’ajustement pour le marché français
Le marché du porc bio se trouve actuellement dans une phase d’ajustement avec une surproduction et le basculement de la demande…
 © florcos de Pixabay
Un peu moins de bœuf argentin en 2021

La production de bœuf en Argentine devrait atteindre 3,1 millions de tonnes équivalent carcasse (téc) en 2021, selon les…

 © Tumisu de Pixabay
Porc : une année 2020 plutôt prometteuse pour l’Espagne

Si la pandémie de la covid-19 a provoqué de nombreuses fermetures d’outils de production en Europe et ailleurs dans le…

 © RitaE de Pixabay
Viande bovine : moins de 10 kg par Européen en 2030

À 10,6 kg par habitant en 2020, la consommation de viande bovine en Europe pourrait n’atteindre que 9,7 kg en 2030,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio