Aller au contenu principal

Viande bovine : l’Italie sous la pression de l’offre européenne

Conséquence de la hausse des ventes de viande bovine au détail, les commandes des GMS en Italie se sont tournées vers plus de catégoriel et moins de quartiers entiers. Si la viande française a d’abord trouvé sa place en complément de l’offre italienne, la hausse de la demande en catégoriel a progressivement permis à d’autres origines de se positionner sur le marché italien. C’est notamment le cas des viandes irlandaises, allemandes et polonaises qui ont bénéficié de prix très compétitifs. Des filets origine Pologne ont ainsi été repérés début juin au prix de 11,90 €/kg dans un supermarché en Italie du Nord selon l’Idele. Cette offre pèse sur le marché italien qui semble moins fluide qu’en mars et qui pourrait accumuler les retards de sortie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La performance des boucheries traditionnelles a créée de la valeur. © V. P.
Viande de boucherie : « une année 2020 pleine d’à-coups » selon Culture Viande
Lors de sa conférence de presse annuelle, le syndicat Culture Viande est revenu sur le bilan d’une année 2020 exceptionnelle et…
 © Rita Lemoine
Hausse des abattages de vaches laitières en août

68 269 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, selon Agreste. C’est 6 % de plus que l’an dernier, même date. En…

La filière porcine allemande restera sous pression tant que les interdictions d’exporter vers les marchés asiatiques ne seront pas levées. © Jette55 Pixabay
La filière porcine allemande chamboulée par la PPA
Lors du webinaire organisé par l’Institut du porc le 16 septembre, Matthias Kohlmüller, analyste du marché de la viande à l’…
Bovins : la Turquie limite ses achats

Les importations de bovins vifs de la Turquie en 2020 devraient stagner à 350 000 têtes, selon les estimations de l’USDA…

 © Dominique Poilvert
Porc : les abattages en bio progressent mais les achats restent faibles

Si les abattages de porc bio progressent fortement de 32 % sur un an en 2019, la part des achats des consommateurs en…

 © Pixabay
[Coronavirus] Découpes de porc : l’écart se creuse avec les prix de 2019

En septembre, si l’indice du Marché de Rungis a progressé de 2,3 % en un mois, l’écart se creuse tout de même avec la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio