Aller au contenu principal

Un trafic de viande de cheval démantelé par Europol

Europol vient d’annoncer avoir saisi une demi-tonne de viande de cheval impropre à la consommation humaine et arrêté 35 personnes.

Une organisation criminelle avait mis en place un réseau pour commercialiser de la viande de cheval impropre à la consommation humaine, entre autres activités telles que de la fraude alimentaire, du blanchiment et des faux documents. Une enquête menée par Europol et la Guardia Civil espagnole a conduit à l’arrestation de 35 personnes et six entreprises sont dans le viseur de la justice, parmi lesquelles un abattoir et un vétérinaire.

De la viande de cheval impropre à la consommation vendue en Europe

Les criminels achetaient des chevaux une centaine d’euros, voir même les récupéraient gratuitement, puis les abattaient et falsifiaient les documents avant de vendre la viande en Espagne, mais aussi en Belgique, Allemagne et Italie. A partir de 2019, ils ont même inauguré leur élevage, sur lequel 80 chevaux maltraités et malades ont été saisis. « Même une seule expédition illégale générait 35 000 euros pour les transporteurs, avec un chiffre d'affaires estimé à 4,5 millions d'euros pour la partie logistique » rapporte Europol.

 

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio