Aller au contenu principal

ALIMENTARITÉ
Un guide sur les métaux aptes au contact alimentaire

Les métaux et alliages destinés à entrer en contact avec les aliments sont au centre d’un nouveau document de recommandations, à dimension européenne.

Le chrome participe à la formation
de la couche protectrice, ou film
passif, qui couvre la surface de l’acier
inoxydable de manière à empêcher
les phénomènes de corrosion et
de migration d’éléments métalliques
vers les aliments.
Le chrome participe à la formation
de la couche protectrice, ou film
passif, qui couvre la surface de l’acier
inoxydable de manière à empêcher
les phénomènes de corrosion et
de migration d’éléments métalliques
vers les aliments.
© R.d

 

D’après la réglementation française, un acier inoxydable est apte au contact alimentaire s’il contient plus de 13 % de chrome. Mais dans la réglementation italienne, ouverte à plusieurs nuances d’aciers et centrée sur un test de migration, la condition est que les quantités de substances migrant de l’acier vers l’aliment soient inférieures aux limites autorisées. Devant ces différences, les parties concernées réclament depuis plusieurs années une harmonisation à l’échelle européenne. En septembre 2013, l’EDQM (European Directorate for the Quality of Medecines & HealthCare) dont la mission est de définir des orientations et d’élaborer des normes au service de la santé des consommateurs, a enclenché le processus en publiant un guide sur les métaux et les alliages utilisés dans les matériaux et les objets destinés à entrer en contact avec les aliments (site web: www.edqm.eu). Ce document édité en anglais définit des protocoles standardisés de mesure de migration, et les complète en établissant des limites spécifiques de relargage pour quinze composants dont le chrome, le nickel et le molybdène. Il s’agit d’un guide qui a uniquement une valeur de recommandation, mais l’intention est explicitement de préparer le terrain à une réglementation européenne, comme indiqué dans le premier chapitre au paragraphe précisant les objectifs du document.

 

DÉSAVANTAGÉS PAR LA RÈGLEMENTATION FRANÇAISE

 

En France, les fabricants d’ustensiles et d’équipements en acier inoxydable s’estiment désavantagés par la réglementation actuellement en vigueur. Car si un équipement en inox est produit en France, il doit contenir un minimum de 13 % de chrome pour être estimé alimentaire, alors qu’un équivalent moins riche en chrome produit dans un autre pays européen peut se prévaloir d’être alimentaire. Ceci crée des distorsions de concurrence, comme le souligne le Cetim (Centre technique des industries mécaniques).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les salons Sandwich & snack show et All4pack reportés

Deux nouveaux salons dédiés à l’agroalimentaire viennent d’être reportés par leurs organisateurs. Vendredi, « en…

Dimitri Monot, responsable de l’activité ReUse de BWT. © DR
Comment Kervalis Armor recycle ses eaux usées
La société bretonne a investi dans une technologie de traitement de ses eaux usées, pour récupérer 60 mètres cubes d’eau par jour…
Damien Frerejean, responsable technique de l'usine Yoplait Vienne. © Yoplait
Yoplait valorise son énergie émise en chauffage
L’usine Yoplait de Vienne vient de signer un partenariat pour quinze ans avec Engie Solutions et la ville. 40 % de la chaleur…
Ludovic de Beaurepaire, fondateur de Panier Local. © Th. G.
La crise sanitaire a dopé l’activité de Panier local
L’éditeur de logiciels pour les circuits courts a vu son activité se renforcer durant la période du confinement. Son équipe de…
[Covid-19] Claitec et Tilt-Import lancent un badge de distanciation sociale

Comment respecter les règles de distanciation physique entre les personnes, alors que la Covid-19 continue de circuler…

 © Ishida Danish Crown
La crise a intensifié les besoins en flexibilité
Toujours prévu du 29 septembre au 1er octobre au parc des expositions à Rennes, le CFIA devrait faire la part belle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio