Aller au contenu principal

Trop vétuste, AIM à Antrain arrête d’abattre les bovins

Trop de dysfonctionnements, selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine, le site se contentera des activités de découpe. 

L'abattoir AIM d'Antrain
L'abattoir AIM d'Antrain a démarré en 1956
© Google Maps

Ce sont plusieurs titres de la presse locale qui en font écho, l’abattoir AIM d’Antrain (35) doit cesser son activité d’abattage, mis en demeure par la préfecture, à cause de dysfonctionnements répétés, que ce soit sur les règles d’hygiène ou la protection animale. L’autorisation d’abattage a été suspendue fin septembre. Des travaux sont nécessaires dans cet outil de 70 ans, mais des travaux, décidés il y a trois ans pour un budgets de 5 millions d’euros dont 1,8 million d’aides de l’état, ont vu leurs devis enfler pour atteindre 9 millions à cause de l’inflation. « C’est impossible d’amortir un tel investissement sur un site aussi vieillissant » assure Marc Huon, le directeur général de Bellicol qui détient le site d’Antrain à Ouest-France. 80 personnes sont employées sur ce site où seule continuera l’activité de découpe.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

camion de collecte de lait en laiteries
Lait : 4 raisons d’attendre une reprise de la collecte en 2024

Après avoir reculé en 2023, la collecte de lait de vache conventionnel en France pourrait se reprendre en 2024.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio