Aller au contenu principal

Steak végétal : une « provocation » pour l’élevage mais du « bon sens » pour La Vie™

Saucisse végétal et nuggets de blé auront finalement droit de cité dans les rayons des magasins, au grand dam de l’élevage et au soulagement des opérateurs français du végétal.

© VP

À la suite de la suspension par le Conseil d’Etat de la mise en œuvre du décret visant à éliminer les dénominations de produits végétaux relevant des domaines de la viande et du poisson, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Provocation inacceptable pour les filières d’élevage

« Une provocation supplémentaire et inacceptable pour les filières d'élevage », voilà ce que clament conjointement la FNSEA, les JA, la FNO, la FNPL, la FNEC, la FNB et CFA. L’amont de l’élevage se dit « abasourdi » et accuse Protéines France, à l’origine du recours, de ne pas avoir mesuré les conséquences pour l’élevage français. Ces syndicats accusent le végétal de « déloyauté » car, c'est, selon eux, « Tromper les consommateurs et développer un marché des protéines alternatives en s’appropriant le patrimoine culturel bâti par les éleveurs et l'ensemble des métiers de la filière ».

Un décret absurde pour La Vie

Le fabricants de lardons végétaux, qui avait lancé une campagne de communication par l’humour pour dénoncer l’ « absurdité » d’un décret qui handicape les produits végétaux fabriqués en France mais laissait carte blanche aux produits fabriqués ailleurs, salue cette suspension, « C’est le bon sens qui l’emporte ». Pour Nicolas Schweitzer, CEO et cofondateur de La Vie™, « Les consommateurs ne sont pas trompés par nos “lardons végétaux” et notre “bacon végétal” : ces dénominations sont on ne peut plus explicites. Depuis des décennies, les consommateurs peuvent d’ailleurs trouver en rayon des “lardons de saumon”, de dinde, de canard, etc.. ».

Cédric Meston, Cofondateur de HappyVore, salue aussi cette décision sur LinkedIn, la encore en jouant la carte de l’humour.

Aucune réaction pour le moment des associations de consommateurs, qui ne semblent pas juger que ces dénominations prêtent à confusion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Infographie parue dans Les Marchés Mag de novembre 2022
[Infographie] Qui est leader sur le marché mondial pour les grands produits alimentaires ?
Les États-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. La France n'est plus que sixième. C…
Collecte de lait : Lactalis, Sodiaal, Eurial et Savencia soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles
Par communiqué de presse ce 18 novembre, l'Autorité de la concurrence informe que ses services d'instruction ont procédé hier, à…
Collecte laitière : les 6 chiffres clés de l’automne 2022
Pour la première fois, en septembre, la collecte laitière française a dépassé son niveau de l’an dernier.
"Viande : et si vous saviez...", un ancien boucher de la GMS dénonce les pratiques des magasins
Dans son livre, Laurent Richier, ancien boucher de la grande distribution, évoque quelques mauvaises pratiques au sein des rayons…
En route vers Egalim3 ? : Les 4 points de la nouvelle proposition de loi déposée à l’Assemblée nationale
A la veille du début des négociations commerciales 2023, une proposition de loi vient d’être enregistrée à la Présidence de l’…
Timothée et Audrey Debièvre-Hellio ont fondé les Ateliers de la Veggisserie en 2018.
En liquidation judiciaire, un jeune entrepreneur bio témoigne
Covid, inflation, flambée des matières premières, les Ateliers de la Veggisserie subissent de plein fouet la conjoncture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio