Aller au contenu principal

Rians veut revaloriser le prix du lait

Le fabricant de produits laitiers veut renforcer la durabilité de son modèle, tant sur l’amont agricole que sur la partie transformation, moyennant une revalorisation du prix du lait.

Dominique Verneau, directeur de la production laitière des Laiteries H. Triballat. © C. Pruilh - Réussir
Dominique Verneau, directeur de la production laitière des Laiteries H. Triballat.
© C. Pruilh - Réussir

Propriétaire de la marque Rians, Les Laiteries H. Triballat ont présenté leur démarche en faveur d’une production laitière durable, d’une pérennisation des métiers, du bien-être animal et d’une réduction de son empreinte carbone. La société souhaite une revalorisation des prix du lait de chèvre et de vache, en les fixant à 20 euros de plus que la moyenne, publiée par FranceAgriMer. « Il va falloir maintenant convaincre nos partenaires de la grande distribution notamment et leur expliquer notre démarche. Mais ce n’est pas une négociation, nous voulons nous engager sur le long terme », précise Dominique Verneau, directeur de la production laitière de Triballat.

La société veut accompagner techniquement et financièrement les éleveurs pour mettre en place des mesures en faveur du bien-être animal et de l’environnement. Les éleveurs sont invités à se lancer dans l’agroforesterie, à planter des haies ou encore à assurer un accès à l’extérieur pour les animaux. Le groupe présente par ailleurs l’ambition de passer à une alimentation animale 100 % française.

Pour réduire son impact carbone, Triballat souhaite réduire de 25 %, soit de 250 tonnes, son utilisation de plastique dans ses emballages en utilisant du carton ou duverre d’ici à 2030. « Nous voulons notamment mettre en place un panneau photovoltaïque pour limiter notre consommation d’énergie », ajoute Dominique Verneau. Le consommateur sera informé de ses engagements grâce à une communication numérique, sur les réseaux sociaux notamment, mais aussi grâce à une rénovation à venir de l’ensemble des emballages des produits des marque du groupe.

Dans le cadre de son engagement pour le bien-être animal, la société implantée en Centre-Val de Loire a noué des partenariats avec le WWF et le CIWF.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Grippe aviaire : ce que l'on sait des foyers dans les Côtes d’Armor
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans les Côtes d’Armor, à Saint-Connan fin janvier. Depuis, plusieurs autres foyers ont…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio