Aller au contenu principal

Repas végétarien : 40 % de cantines hors la loi

L’association végétarienne de France a réalisé une enquête sur le respect de la loi sur les repas végétariens dans les cantines.

un plateau de cantine avec des carottes râpées, du chili con carne et du riz, un fromage, une pomme. style illustré
Près de la moitié des cantines des colléges ne servent pas de menu végétarien au moins une fois par semaine
© Généré par l'ia

Les lois Egalim et Climat et Résilience imposent un menu végétarien hebdomadaire dans les restaurants scolaires français. Or près de 4 cantines sur 10 ne s’y conformeraient pas, selon une enquête réalisée par l’association végétarienne de France (AVF) auprès de 567 collèges et lycées de France.

Lire aussi : La moitié des plats servis dans les Crous seront végétariens en 2030

 En effet, 38 % des établissements du second degré ne proposent pas systématiquement un menu végétarien par semaine. C’est surtout dans les collèges que la loi n’est pas respectée, avec 46 % des établissements qui ne proposent pas suffisamment de repas végétarien, ce qui est une légère régression par rapport à l’enquête de 2020, contre seulement 26 % des lycées, une nette amélioration.  A noter que 25 % des cantines proposent ce menu végétarien plus d’une fois par semaine

Quels sont les freins à la mise en place d’un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines ?

Selon l’enquête de l’AVF, c’est le surcoût des denrées qui est le principal frein à la mise en place d’un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines. Autres arguments très cités par les responsables interrogés, le manque d’outils adaptés (recettes, bonnes pratiques), le manque de formation du personnel et les difficultés d’approvisionnement.

Lire aussi : L'Inrae propose d'arrêter de servir la viande rouge dans les cantines

Des collégiens réticents au repas végétarien

La majorité des établissements soulignent que les élèves sont réticents à adopter le menu végétarien, notamment au collège, où plus de la moitié sont peu emballés par cette perspective. Les parents et le personnel sont assez peu enthousiastes, mais les élus sont très peu réticents. « Le recours aux protéines animales (œufs et produits laitiers) et aux produits transformés est encore trop fréquent pour la préparation des menus végétariens » juge l’AVF dans le rapport, insistant sur la nécessité de formation. Moins de 1 cantine sur 10 a mis en place un plan de diversification des protéines. 

Un biais dans l’étude ? Toutes les régions ne sont pas représentées dans l’étude, par exemple aucun établissement normand n’a répondu. De plus ce sont majoritairement des collèges publics, en gestion directe avec cuisine sur place qui ont répondu. Par ailleurs, les établissements ayant répondu au questionnaire l’ont fait sur la base du volontariat, il est possible que les plus engagés dans l'application de la loi soient plus représentés, précise l’AVF. 

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio