Aller au contenu principal

Porc : des tensions autour du prix

 © Claudine Gerard
© Claudine Gerard

L’amont de la filière porcine française déplore un prix du porc inacceptable. Le cours à Plérin est passé de 1,70 €/kg mi-décembre 2019 à 1,45 €/kg au 23 janvier 2020 souligne le communiqué de presse de la FRSEA et les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire. Un prix qui couvrirait tout juste les coûts de production tandis que dans le même temps, le prix des pièces françaises sorties abattoir a fortement progressé selon ces derniers. L’écart se creuse davantage avec les autres cotations européennes. La référence française se place 25 centimes en dessous de celle de nos voisins allemands qui se stabilise à 1,82 €/kg. Le cours allemand pourrait d’ailleurs repartir à la hausse selon les estimations d’Ami. Pour cause l’offre serait bientôt insuffisante bien qu’elle s’équilibre actuellement avec la demande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[PPA-Covid-19] Porc : L’Allemagne dans le rouge

« C’est un cauchemar que vit tout le secteur porcin allemand aujourd’hui » déplore Matthias Kohlmüller,…

 © Rita Lemoine
Hausse des abattages de vaches laitières en août

68 269 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, selon Agreste. C’est 6 % de plus que l’an dernier, même date. En…

Viande bovine : rebond des exportations françaises en juin

Après deux mois consécutifs de repli, les exportations de viande bovine sont reparties à la hausse en juin. Avec environ…

 © jette 55  sur pixabay
PPA : la fermeture du marché chinois, un choc pour le secteur porcin allemand

Le marché chinois représente un poids important dans les exportations de produits porcins allemands. Au premier semestre…

Viande de boucherie : bonne consommation en juillet

Les achats des ménages de viande de boucherie fraîche ont été bien orientés en juillet, poursuivant leur dynamique…

 © Virginie Pinson
Jeunes bovins : un marché toujours plombé

Le marché des jeunes bovins français ne parvient pas à sortir de son marasme. Il faut dire que l’export vers les marchés…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio