Aller au contenu principal

Porc : des perspectives de marché inquiétantes en 2024 

Les perspectives sur le marché du porc en 2024 ne sont pas optimistes pour l’ensemble de la filière.   

Porc
La tendance à la baisse devrait se poursuivre pour l'ensemble de la filière française porcine en 2024
© Claudine Gérard

La filière porcine devrait connaître la même tendance morose tout au long de l’année 2024 d’après les perspectives de FranceAgriMer. Déjà baissière en 2023, la production devrait reculer de 2 % par en 2024 pour un total de 2 050 000 téc. Sur dix ans, la chute de la production est considérable : les abattages ont affiché un repli de 7,6 %, soit - 1,8 million de porcs. La baisse de la production porcine continuerait de faire pression sur les entreprises d’abattage découpe. Dans cette situation, les prix devraient montrer une certaine résistance, comme en 2023.   

Incertitude sur les prix de l’aliment porc 

La détente des prix de l’aliment pourrait perdurer en raison d’une disponibilité importante en céréales et en tourteaux de soja. Mais c’est sans compter sur des aléas climatiques incertains. El Niño devrait gagner “en amplitude significative au moins jusqu’au printemps 2024”, table FranceAgriMer.  

Une consommation de porc maussade   

Des baisses sont aussi attendues en consommation pour l’année 2024, -2 % comparé à 2023.  De nouveau, les prix hauts en rayon vont dicter le comportement des ménages lors de l’acte d’achat. Par ricochet, les importations françaises, qui concernent surtout le porc transformé, pourraient s’éroder de 2%.   

Les exportations de porc vers la Chine en attente 

L’espoir d’un retour de la Chine aux achats s'amenuise de plus en plus. Le pays restructure son cheptel et la consommation manque de tonicité, en dépit d’un léger rebond au début du Nouvel an chinois. Les perspectives tablent sur un repli des exportations totales de l’ordre de –1% sur un an.   

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio