Aller au contenu principal

Négociations commerciales : Pourquoi Brin d’Olivier doit augmenter ses tarifs de 11%

En pleine négociation commerciale, Bruno Fleith, président du Brin d’Olivier, prend la parole pour expliquer pourquoi il a besoin d’augmenter de 11% ses tarifs auprès de la grande distribution.

© Brin d'Olivier

La société drômoise spécialisée dans les olives et l’huile d’olive, Brin d’Olivier, affirme avoir besoin d’augmenter de 11% ses tarifs auprès de la grande distribution. Pour l’entreprise, les coûts de production s’envolent. Sur ce besoin de hausses, « la quasi-intégralité représente le coût des matières premières agricoles », explique son président, Bruno Fleith.

A cela s’ajoute d’autres difficultés liées à une production d’olive faible dans toutes les zones de production et sur toutes les variétés d’olives en raison du dérèglement climatique et de la sécheresse historique. « On note ainsi des répercussions majeures sur le calibre du coup plus petit des olives et un tonnage global en très forte baisse sur tout le bassin méditerranéen. Pour exemple, les oléiculteurs de la région de l’AOP Nyons, partenaires du Brin d’Olivier, qui sont en train de terminer leurs récoltes, réalisent cette année autour de 10% de la récolte de 2021 pour les olives de table. Nous prévoyons donc des prix d’achat jamais atteints sur le bassin méditerranéen », fait-il savoir.

La hausse des prix de l’énergie, l’augmentation des coûts de transport et la difficulté à se procurer des emballages (forte hausse du prix du verre et difficultés d’approvisionnement) viennent compliquer la situation. « Le verre utilisé pour la création des bouteilles d’huiles d’olive et des bocaux d’olives se fait de plus en plus rare : nous allons ainsi être contraint de changer de modèles », explique le président.

« La société drômoise redouble d’effort pour trouver un terrain d’entente avant le 1er Mars, date à laquelle les nouveaux tarifs doivent être appliqués », précise-t-il.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Grippe aviaire : ce que l'on sait des foyers dans les Côtes d’Armor
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans les Côtes d’Armor, à Saint-Connan fin janvier. Depuis, plusieurs autres foyers ont…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio