Aller au contenu principal

Prévisions
Les grands producteurs de lait calent en 2022, sauf un

Après des années de croissance, la collecte laitière va reculer en 2022. Tous les bassins de productions sont touchés, sauf l'Argentine, selon un bilan d'AHDB.

Evolution de la collecte mondiale de lait de vache des principaux producteurs
Evolution de la collecte mondiale de lait de vache des principaux producteurs
© AHDB

La collecte mondiale de lait de vache devrait reculer de 0,5 % en 2022, après des années de croissance, selon une analyse d’AHDB qui reprend des estimations publiées dans les principaux bassins de production.

Le climat pèse sur la collecte européenne

C’est l’Union européenne qui affiche le plus grand recul en volume, avec 838 millions de litres de moins qu’en 2021. En cause, la mauvaise qualité des fourrages liées aux périodes de fortes chaleurs, la sécheresse et le moindre recours à des concentrés dont les prix s’envolent. En plus de la baisse des volumes, la qualité est attendue en net recul, avec une baisse des taux de matières grasses et protéiques conduisant à un des manques pour la transformation.

Seule l'Argentine progresse

Variation attendue de la collecte de lait de vache par bassin de production, entre 2021 et 2022, en millions de litres.

 

En Océanie, même si la saisonnalité implique une hausse de la production au prochain semestre, l’ensemble de l’année devrait se traduire par un recul des collectes australiennes et néo-zélandaises de respectivement 2,4 % et de 0,7 %. Le Royaume-Uni voit sa production reculer en permanence depuis le début de l’année. Les rendements progressent moins que prévu aux États-Unis. Seule l’Argentine peut s’attendre à une hausse des volumes, mais plus faible qu’espéré précédemment. En plus du climat et de la hausse des coûts de productions, les préoccupations environnementales croissantes, les perturbations des transports et le manque de main d’œuvre pèsent sur les filières laitières.

Qu'en dit l'USDA ? Les dernières prévisions de l'USDA vont dans le même sens que AHDB. Seule l'Argentine est jugée capable d'accroître sa production. Le disponible des cinq grands bassins de production est attendu en baisse de 1 %.

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Volaille : comment la Croatie est devenue le nouveau terrain de jeu des industriels ukrainiens pour multiplier leurs productions

La Croatie semble devenir le nouveau terrain de jeu pour les entreprises ukrainiennes de volaille. De quoi…

un porc, une vache et un poulet dans le drapeau européen
Porc, boeuf, volaille : comment va évoluer la production de l'UE en 2024 ?

La Commission européenne se montre très prudente dans ses prévisions sur la production de viande et de volaille. Les filières…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio