Aller au contenu principal

Les bovins bios sont moins bien conformés

 © VP
© VP

La conformation et l’état d’engraissement des bovins bios sont nettement dégradés par rapport à ceux des bovins conventionnels, selon une étude de l’Idele, financée par Interbev et rapportée par Fedev. La proportion d’états d’engraissement 1 et 2 est plus importante en vaches bios qu’en conventionnelles. Les notes des carcasses bios se sont dégradées entre 2010 et 2018, la part des bovins classés P1 est ainsi passée de moins de 5 % en 2010 à 10 % en 2018.

Ce phénomène explique d’ailleurs en partie pourquoi les artisans bouchers sautent peu le pas de la vente de viande bovine bio. Ils ne trouvent souvent pas la qualité à laquelle ils sont habitués en viande conventionnelle. En 2017, 78 % des volumes de viande de bovins laitiers bios étaient orientés vers la grande distribution et 4 % vers la boucherie traditionnelle. En bovins allaitants, 52 % de la viande était commercialisée en grande distribution, 18 % en boucherie, 13 % en magasins spécialisés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La performance des boucheries traditionnelles a créée de la valeur. © V. P.
Viande de boucherie : « une année 2020 pleine d’à-coups » selon Culture Viande
Lors de sa conférence de presse annuelle, le syndicat Culture Viande est revenu sur le bilan d’une année 2020 exceptionnelle et…
 © Rita Lemoine
Hausse des abattages de vaches laitières en août

68 269 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, selon Agreste. C’est 6 % de plus que l’an dernier, même date. En…

La filière porcine allemande restera sous pression tant que les interdictions d’exporter vers les marchés asiatiques ne seront pas levées. © Jette55 Pixabay
La filière porcine allemande chamboulée par la PPA
Lors du webinaire organisé par l’Institut du porc le 16 septembre, Matthias Kohlmüller, analyste du marché de la viande à l’…
Bovins : la Turquie limite ses achats

Les importations de bovins vifs de la Turquie en 2020 devraient stagner à 350 000 têtes, selon les estimations de l’USDA…

 © Dominique Poilvert
Porc : les abattages en bio progressent mais les achats restent faibles

Si les abattages de porc bio progressent fortement de 32 % sur un an en 2019, la part des achats des consommateurs en…

 © Pixabay
[Coronavirus] Découpes de porc : l’écart se creuse avec les prix de 2019

En septembre, si l’indice du Marché de Rungis a progressé de 2,3 % en un mois, l’écart se creuse tout de même avec la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio