Aller au contenu principal

Volailles
Le poulet européen affaibli par la Covid-19 et la H5N8

Si le coronavirus et la grippe aviaire sèment la zizanie sur le marché du poulet dans l’Union européenne, les perspectives devraient s’améliorer à plus long terme.

Evolution hebdomadaire du cours du poulet dans l'UE

La cotation du poulet dans l’Union européenne a chuté entre mars et mai, entraînée par les forts replis des cours belges, hollandais et polonais. Si depuis juin les prix se sont redressés pour se rapprocher des niveaux de 2019, la tendance baissière semble désormais avoir repris son cours avec, d’une part, la progression de la grippe aviaire en Europe et, d’autre part, la mise en place de mesures plus restrictives pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans plusieurs pays européens.

En 2020, la production de viande de poulet de l’UE-27 devrait diminuer de 1,6 %, après avoir connu des années de croissance, rapporte Poultry World. Bien que la viande de poulet, au regard des autres viandes, ait été moins affectée par le repli de la demande à la suite de la crise sanitaire, les pertes de débouchés en RHD n’ont pas été entièrement compensées par la consommation à domicile. Et ce, surtout dans les grands pays producteurs comme la Pologne, dont 50 % de sa production est destinée à l’exportation, en grande partie vers les marchés européens de la RHD. S’ajoute à cela la progression de la grippe aviaire dans l’UE. La Pologne qui représente 20 % de la production totale de poulets dans l’UE-27 s’est vue contrainte de limiter voir de stopper net ses exportations vers de nombreux pays tiers. De lourds stocks se sont ainsi constitués.

Vers de meilleurs jours sur le long terme

Les mois qui suivent ne s’annoncent pas meilleurs notamment en raison du confinement qui se généralise dans de nombreux pays européens et avec la découverte de nouveaux cas de grippe aviaire aux Pays-Bas. En revanche, à plus long terme la demande devrait s’améliorer. En effet, la crise économique engendrée par la pandémie, favoriserait la consommation de poulet, une source de protéine moins chère que les autres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © P. Le Douarin
La volaille bio progresse

Le boom des volailles biologiques se poursuit en France. Une croissance exceptionnelle imputable au développement de la…

 © Andreas Göllner de Pixabay
Volaille : hausse généralisée du coût de l’aliment

En octobre, le coût de l’aliment poursuit sa hausse chez toutes les espèces de volailles dans le sillage d’une hausse…

 © Pasca Douarin
[Coronavirus] Canard : des indicateurs au rouge

En septembre, les mises en place de canard à rôtir poursuivent leur repli de 20,7 % sur un an indique Anvol qui reprend…

Loïc Coulombel, directeur de Liot et président du Snipo. © DR
Année sombre pour les fabricants d’ovoproduits
Les œufs ont entamé le nouveau confinement après une année désastreuse pour les ovoproduits. La porosité avec le marché des œufs…
 © Omni Matryx de Pixabay
Œufs : c’est reparti comme en mars !

Malgré les discours rassurants de la grande distribution, certains Français se sont rués dans les grandes surfaces,…

[H5N8] Poulet : Les envois européens vers les pays tiers menacés ?

« Pour l’instant il n’y a pas de cas pathogène du virus H5N8 en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio