Aller au contenu principal

Réglementation
Le Planet-Score se présente en alternative au projet européen d’indicateur climatique

Des promoteurs du Planet-Score défendent aujourd’hui à Bruxelles ce projet d’indicateur écologique d’origine française.  

Dans de courtes interventions retransmises en ligne ce mercredi matin 26 octobre, les promoteurs du Planet-Score ont présenté cet indicateur écologique à l’intention des consommateurs de produits alimentaires et de textiles.

Ils le présentent comme une alternative au projet européen de score européen d’empreinte environnementale PEF (Product Environmental Footprint) ne prenant en compte que l’impact climatique, déplorent-ils.

Sabine Bonnot agricultrice présidente de l'Institut Technique de l'Agriculture Biologique (Itab), a expliqué que le PEF s’appuyant sur l’analyse de cycle de vie, ne pouvait s’appliquer à l’agriculture. Elle a défendu un indicateur de la « circularité réelle » des produits et « compréhensible pour le consommateur ».

Jérôme Caillé, agriculteur de la Coopérative Terrena et Olivier Andrault, chargé de mission à UFC-QUE Choisir, ont souligné l’importance de signaler l’impact sur la biodiversité, les externalités négatives des pesticides et des transports, ou les externalités positives de l’agriculture biologique. Olivier Andrault a présenté deux cartons de fruits affichant un PEF comparable : l’un venant d’Argentine et copieusement traité, l’autre issu de l’agriculture biologique française.

Des témoignages prévus en fin d’après-midi

Ces interventions s’inscrivent dans le contexte d’un prochain règlement européen sur les allégations environnementales, que la Commission va présenter le 30 novembre. Une conférence en ligne sur le Planet-Score se tiendra entre 16 h et 18h, faisant intervenir des entreprises françaises qui testent cet indicateur et des scientifiques.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio