Aller au contenu principal

Le foie gras n’a pas été boudé par les consommateurs lors des fêtes de fin d’année

Les achats de foie gras se sont maintenus à l’occasion des fêtes de fin d’année.

© Pixabay

« Le foie gras a réussi à tirer son épingle du jeu », estime le Cifog dans un communiqué. Les disponibilités réduites à cause de la grippe aviaire et l’inflation n’ont pas freiné les Français.

Un recul des ventes contenu

Dans la grande distribution, « les professionnels ont réussi à contenir le recul des ventes », a expliqué l’interprofession. La baisse des achats est évaluée à 19,4 % en volume sur la saison festive et à 2,8 % en valeur en comparaison à la saison précédente alors que la production a fléchi de 30 %.

Les conserves ont stimulé les ventes

En conserve, le bloc de foie gras a enregistré une légère hausse (+0,5 %) en volume sur la saison. En valeur, la progression est de 23,9 %. En dehors de la période des fêtes, les ventes étaient en recul de 6 % en volume et en hausse de 9 % en valeur.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio