Aller au contenu principal
Font Size

Intermarché signe un partenariat avec Né d’une seule ferme

Le distributeur s’est engagé pour trois ans avec la start-up Né d’une seule ferme dont il distribuera prochainement les yaourts fermiers, en circuit court, dans ses 1 850 points de vente.

Les yaourts de la start-up Né d'une seule ferme permettent une valorisatinon du lait de 500 euros les 1000 litres. © Né d'une seule ferme
Les yaourts de la start-up Né d'une seule ferme permettent une valorisatinon du lait de 500 euros les 1000 litres.
© Né d'une seule ferme

Intermarché a annoncé un partenariat d’exclusivité avec Né d’une seule ferme, conclu pour une période de trois ans, lundi 24 février au Salon international de l’agriculture. La start-up, qui propose aux éleveurs laitiers de louer une yaourterie clé en main (financement, formation, débouchés) sur leurs exploitations pour 1 200 euros par mois, permet aux agriculteurs de diversifier leur production et d’obtenir une rémunération additionnelle. « Nous offrons un nouveau mode de financement de l’agriculture, plus souple et plus adapté aux temps de vie », commente André Bonnard, président de l’entreprise et ex-secrétaire général de la Fédération nationale de la production laitière (FNPL).

Les yaourts, fabriqués sur l’exploitation, sont directement achetés par Né d’une seule ferme permettant une valorisation du lait de 550 euros les 1 000 litres, pour une capacité de 50 000 litres annuels transformés. Les produits sont ensuite acheminés dans les points de vente Intermarché les plus proches de la ferme. Fort d’un réseau de 1 850 points de vente, le distributeur permet à la start-up un déploiement national. Un code QR sur l’opercule permettra de faire le lien entre producteur et consommateur en renvoyant vers la page de présentation de la ferme dont chaque pot est issu. Dans une logique de transparence et de construction d’un prix juste, 60 % de la valeur du produit est destinée au producteur, 22 % au distributeur et 11 % à la start-up.

Un prototype de la yaourterie a été dévoilé sur le stand d’Intermarché au Sia et la première yaourterie ouvrira d’ici à trois semaines. L’entreprise ambitionne de recruter une vingtaine d’éleveurs d’ici à la fin de l’année et de convaincre à terme 2 000 fermes pour atteindre 5 % de parts de marché. L’entreprise réfléchit aussi à un développement progressif dans le réseau de la RHD.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Gaec Beau Soleil à Longes.
Les yaourts Né d’une seule ferme arrivent dans une centaine d’Intermarché

Les premiers yaourts de la start-up Né d’une seule ferme sont arrivés dans une centaine de points de vente Intermarché…

 © DR
Lait : prix en forte baisse aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande

Le prix du lait payé aux producteurs américains et néozélandais est en chute libre, selon Jean-Marc Chaumet, économiste à…

 © Annick Conte
Viandes : Fedev se projette dans la « France neutre en carbone de 2050 »

La fédération des industriels et grossistes des viandes de boucherie Fedev estime, dans son bulletin hebdomadaire du 17…

 © DR
Pour faciliter les marchés publics

Dans le Journal officiel de ce jour figure le…

Bruno Dufayet, président de la FNB, prévient "certaines entreprises et coopératives" d'une "attitude dangereuse" pour la filière bovine. © DR
Prix des gros bovins : la FNB en appelle à « certains opérateurs »

La Fédération nationale bovine (FNB) fait savoir par voie de presse que « certains opérateurs semblent ne pas avoir…

La DGCCRF informe clairement les acteurs du secteur agricole sur les exigences de respect du droit de la concurrence.  © Réussir
Un guide du droit à la concurrence dans le secteur agricole

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mis en ligne sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio