Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : la Commission européenne renforce sa surveillance des marchés agricoles

La Commission européenne a décidé d'améliorer sa surveillance des marchés agricoles en collectant des données mensuelles sur les niveaux des stocks de céréales, d'oléagineux et de riz dans l'UE.

© picjumbo_com / Pixabay

Le 20 mai, la Commission européenne a annoncé vouloir renforcer sa surveillance des niveaux de stocks de céréales, d'oléagineux et de riz dans l'Union européenne, afin d'avoir un suivi direct de la "sauvegarde de la sécurité alimentaire et le renforcement de la résilience des systèmes alimentaires".

Les Etats membres devront ainsi notifier à la Commission le niveau des stocks de céréales (blé, maïs, orge), des oléagineux (colza, tournesol, soja), riz et semences certifiées détenus par les producteurs, grossistes et opérateurs.

Des notifications mensuelles

Les notifications sont attendues sur une base mensuelle, à fournir à la fin de chaque mois par rapport au mois précédent. Le règlement d'application est entrée en application le 20 mai, jour de l'annonce, les premières notifications sont donc attendues fin juillet, afin de laisser le temps nécessaire aux États membres pour mettre en place les processus de suivi et de notification requis.

En parallèle, la Commission européenne publier les notifications afin de garantir la transparence du marché et de donner "une image précise et en temps voulu de la disponibilité des produits essentiels pour l'alimentation humaine et animale", précise la commission.

Un tableau de bord

Elle a également lancé un tableau de bord dédié présentant des statistiques actualisées et détaillées sur les prix, la production et le commerce du blé meunier, du maïs, de l'orge, du colza , l'huile de tournesol et les graines de soja au niveau européen et mondial. Les prix futurs attendus sont également inclus, ainsi que les prix des intrants énergétiques et des liens vers d'autres sources utiles. Cela fournit aux opérateurs du marché les informations les plus pertinentes en un seul endroit.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Première baisse des prix de l’aliment des volailles depuis un an

Les indices de juin de l’aliment volaille Itavi sont parus. Ils reculent sur certaines espèces, une première en près d'un an…

Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio