Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Five a day pérennise la livraison aux particuliers

La start-up créée par les frères Guillaume déploie la distribution de fruits frais et secs auprès des particuliers depuis le confinement, en parallèle de la livraison aux entreprises.

Alexandre Guillaume, cofondateur de Five a day, avec le panier de commande d'un particulier. © DR
Alexandre Guillaume, cofondateur de Five a day, avec le panier de commande d'un particulier.
© DR

Créé en 2018 par deux frères, Alexandre (installé au Mans) et Thibault (à Orléans) Guillaume, Five a day livre, en entreprise, des fruits frais et des fruits secs dans le cadre du bien-être au travail. Une alternative aux distributeurs de sucreries pour 5 euros par semaine et par salarié. Le confinement a imposé l’arrêt total de cette activité durant deux mois. Dès le premier week-end, les créateurs ont toutefois lancé un service de livraison vers les particuliers : monptitpanier, en s’appuyant sur leur organisation logistique, plateformes de préparation de commandes et livraisons en véhicule électrique ou à vélo cargo. « Nous avons très vite noué de nouveaux partenariats pour aider des artisans locaux à trouver des débouchés, comme Bellanger qui avait monté ses stocks en prévision de Pâques ou La Pâte sarthoise, dont les ventes sont majoritairement la restauration collective comme La Pâte sarthoise », explique Alexandre Guillaume.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le règlement bio européen harmonise les règles au sein de l'UE, qui donnent droit à l'apposition de la feuille étoilée.  © DR
Le règlement bio européen prend du retard
La commission agricole du Parlement européen souhaite repousser d’un an l’entrée en vigueur du règlement européen sur la…
Fruits et légumes : la campagne du Synadis bio jugée dénigrante

L’Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) se félicite dans un communiqué du caractère « dénigrant »…

Carrefour prévoit de couvrir la totalité des rayons traditionnels des hypermarchés en viande bovine label Rouge. © DR
Carrefour, toujours plus ancré dans les régions
L’enseigne Carrefour lance des lignes stratégiques et affirme structurer ses achats pour rester au plus près des entreprises et…
Produits bios sous serres chauffées : les Français sont passés à côté de la réglementation

Depuis le 1er mai, les tomates, concombres, courgettes, aubergines et poivrons bios français cultivés sous…

Le surplus de pommes de terres issu de la récolte 2019 est estimé à 450 000 tonnes en France. © AAP
La filière pommes de terre demande de l’aide

Estimant que la filière de valorisation de pommes de terre « traverse la plus grave crise de son histoire » le…

Covid-19 : actionnaires et dirigeants de Bonduelle s’engagent

Afin notamment de financer la prime destinée aux collaborateurs qui n’ont jamais cessé de travailler en usine pendant le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio