Aller au contenu principal

[Edito] Le mirage de la démocratie directe

Que se passerait-il si l’on demandait aujourd’hui aux Français par référendum s’ils voulaient sortir de l’Europe ? À quoi cela sert-il de se poser la question, me direz-vous ? Pourquoi échafauder des scénarios fictifs quand la situation réelle est déjà bien assez compliquée ? Parce que s’interroger, se projeter, envisager différentes hypothèses peut éviter bien des écueils, non ? À l’heure où commence le grand débat national sous la pression toujours forte des gilets jaunes, et où la demande d’une démocratie plus participative se fait insistante, regarder de l’autre côté de la Manche semble aussi primordial. Les Britanniques revoteraient-ils « oui » à la question de la sortie de l’Europe si on leur posait la question aujourd’hui ? Avaient-ils bien compris à l’époque l’enjeu d’une telle décision en termes politiques mais surtout économiques ? Rien que les IAA écossaises estiment qu’un Brexit dur pourrait leur coûter 2,26 milliards d’euros de pertes par an. Les Britanniques, eux, devraient indéniablement voir le prix de leur alimentation fortement augmenter. L’Irlande, très dépendante du Royaume-Uni, devrait quant à elle, si l’absence d’un accord à court terme se confirmait, réclamer à l’Union européenne plusieurs millions d’euros pour soutenir ses filières viande bovine, produits laitiers et pêche. Et la liste des conséquences est longue. Les chambres d’agriculture estiment qu’un Brexit dur pourrait coûter 500 M€ aux IAA françaises… Imaginons quel pourrait être le coût pour l’agroalimentaire français, ou pour l’économie de notre pays de manière plus générale, d’un désengagement partiel ou total de notre pays de l’Europe, décidé par un référendum. Sans parler de la déstabilisation politique, des conséquences sociales… Le mieux peut être l’ennemi du bien. Le référendum sur des questions aussi complexes et propices à la démagogie, que les politiques européennes, peut apparaître comme un cruel mirage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio