Aller au contenu principal

Aviculture
Dinde : l’influenza aviaire devrait chahuter la production européenne en 2022

Entre influenza aviaire et hausse des coûts de l’aliment, les voyants sont au rouge pour la filière dinde partout en Europe.

© Pascal Le Douarin

L’Allemagne, premier producteur de dinde de l’Union européenne, voit son offre se réduire.

« Ce sont majoritairement des élevages de dindes qui ont été touchées par l’épizootie de grippe aviaire. On a l’interdiction de transporter les poussins dans les zones de surveillance, ce qui limite les mises en place. Les prix ont flambé à la production tout comme sur le marché de la viande. Les cours n’augmentent toutefois pas aussi fortement que sur le marché du poulet, puisque la consommation de dinde recule, surtout en restauration hors domicile », rapporte une analyste allemande du secteur.

En France, le retour de l’influenza au premier trimestre devrait également peser sur la production. Selon Anvol, en février, les mises en place ont reculé de 8,2 % sur un an. Les abattages sont très en retrait. En cumul 12 mois, ils reculent de 7,4 % par rapport à 2021. Cette tendance baissière risque de se prolonger au cours de l’année, d’autant plus que les prix de l’aliment atteignent des niveaux records.

En mars, l’indice Itavi du coût de l’alimentation pour la dinde a flambé de 24,9 % en un an et de 10,4 % en un mois. L’institut technique de l’aviculture prévoit pour les quatre prochains mois une augmentation du coût de l’aliment pour volaille équivalente à celle observée sur les 18 derniers mois.

Avec une conjoncture peu optimiste, l’institut technique de l’aviculture (l’Itavi), prévoit une baisse de la production européenne pour la deuxième année consécutive, de l’ordre de 2,8 % en 2022 par rapport à 2021. La production française devrait elle chuter de 11,9 % cette année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio