Aller au contenu principal

RSE
Zéro déforestation en 2035 et Zéro carbone en 2040 : JBS va se confronter à deux difficultés majeures

Le président du géant de la viande bovine JBS a admis que les solutions pour rendre l’élevage brésilien plus vertueux n’étaient pas encore trouvées.  

Gilberto Tomazoni, PDG mondial de JBS, maintient l'objectif d'atteindre la neutralité carbone en 2040.
© JBS

Gilberto Tomazoni, PDG mondial de JBS, considère que les recherches et techniques doivent encore progresser pour amoindrir suffisamment les émissions de méthane des bovins. Il s’exprimait au forum international en ligne sur le méthane des 5 et 6 mai dernier, coorganisé par JBS et le spécialiste de la nutrition animale Sivafeed. Il a cependant réaffirmé l’objectif de sa firme d’avoir un bilan carbone neutre à l’horizon 2040. Un objectif passant par plusieurs chemins : suivi des fournisseurs, réduction de l'utilisation des ressources naturelles, énergies propres et/ou renouvelables, compensation environnementale et économie circulaire, comme il le déclarait en août 2021.

Blockchain et satellites

Gilberto Tomazoni a abordé la question de la déforestation, rappelant que les circuits d’approvisionnement au Brésil sont des plus complexes. Dans un communiqué de JBS daté de mars 2022, il annonçait l’utilisation de la technologie de blockchain et les images satellitaires. « Mais cela ne sert à rien de dire aux gens « vous n'allez pas produire pour moi », tempérait-il, nous devons les aider à être intégrés. Ce n'est pas le défi d'une seule entreprise, c'est le défi du monde ». JBS, qui est l’industriel de la viande ayant le plus fort impact sur la forêt amazonienne, maintient aussi son objectif de zéro déforestation en 2035.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Première baisse des prix de l’aliment des volailles depuis un an

Les indices de juin de l’aliment volaille Itavi sont parus. Ils reculent sur certaines espèces, une première en près d'un an…

Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio