Aller au contenu principal

Cotations des surgelés restauration collective : nouveau ralentissement de l’inflation en septembre

Les prix des produits surgelés destinés à la restauration collective ont de nouveau peu en évolué en octobre.

Comment évoluent les prix des surgelées pour la restauration ?
© Hans/Pixabay

Au mois d’octobre, les cotations nationales des produits surgelés, publiées par FranceAgriMer-RNM et Fedalis, disponibles dans votre quotidien du mardi 17 octobre, ​​​ont assez peu évolué, une tendance déjà observée le mois précédent.

Hausse en porc, stable dans les autres viandes de boucherie surgelées

Comme le mois dernier, on note encore une hausse des prix du porc, en décalage avec le marché du frais, baissier, mais c’est l’effet de stock des surgelés. En revanche, les prix restent stables à leurs hauts niveaux en viande bovine et ovine comme en abats. En volailles, on note quelques hausses à cause de la bonne demande. 

Peu de mouvements en produits de la mer surgelés

Même tendance en produits de la mer, si ce n’est une hausse à noter en ailes de raies pelées, car les coûts de pêche augmentent, et une baisse en salmo salar, reflet de l’offre plus disponible. Il manque toujours d’encornets en revanche.

Tensions en légumes surgelés

Reflet des mauvaises conditions climatiques et notamment la sécheresse, les rendements sont moins bons que prévu et les cotations des légumes surgelés et des produits de pommes de terre surgelés progressent. Pour inciter les producteurs à poursuivre leur activité maraîchères, les prix à la production ont aussi été revalorisés. 

Quelques exemples de variations mensuelles de prix :

  • Porc – côte échine : +1,19 %
  • Pilons de poulet à sec UE : +5,5 %
  • Filets de saumon salmo salar : -5,84 %
  • Courgettes farcies : +3,42 %
  • Carottes en rondelles : +9,39 %

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio