Aller au contenu principal

Bilan 2021
Consommation de produits laitiers : seuls le fromage et la crème ont transformé l’essai

Les achats des ménages de produits laitiers en 2021 ont sans surprise reculé par rapport à leurs très bons niveaux de 2020, mais c'est la comparaison avec 2019 qui est intéressante.

Les ventes de yaourts ont résisté en valeur en 2021.
© Gutner

Les ventes en valeur du rayon crémerie ont reculé de 3,1 % en 2021 comparé aux très bons scores réalisés en 2020, grâce aux confinements, selon les données du baromètre Iri publié dans votre quotidien du 17 janvier. Elles progressaient tout de même de 0,9 % par rapport à leur niveau de 2019. Une hausse qui cache de nombreuses disparités.

Recul du lait de consommation

Les ventes de lait de consommation liquide ont ainsi reculé de 6,5% en volume sur un an, et se situaient 4,4 % au-dessous de leur niveau d’avant la pandémie. Un repli particulièrement marqué sur le lait bio, qui affiche un retrait de 5,6 % par rapport à 2019 en volume et de 4,2 % en valeur. Le beurre, qui avait été plébiscitéen 2020 pour confectionner des gâteaux pendant le confinement accuse une baisse de 7,3 % de ses volumes et ne réussit pas à retrouver son niveau de 2019 (-0,8%). Même tendance pour les desserts frais lactés qui affichent des volumes 9,6 % sous ceux d’avant la pandémie.

Les yaourts baissent en volume, pas en valeur

Alors que les volumes de yaourts vendus dans la grande distribution reculent de 3,7 % par rapport à 2020, les ventes en valeur se maintiennent (+0,3 %), même tendance sur deux ans.

De son côté, la crème se replie de 4,2 % en volume par rapport à son très bon niveau de l’an dernier mais reste tout de même 4,8 % au-dessus de 2019.

Le fromage, grand gagnant

S’il est une catégorie qui résiste particulièrement bien à l’allégement des restrictions sanitaires, c’est le fromage. La baisse des ventes par rapport à l’an dernier est modérée en valeur (-2%) plus qu’en volume (-3,3%). Dans les deux cas, le rayon affiche un meilleur dynamisme qu’en 2019 : +2,9 % en valeur et +1,3 % en volume. Tous les fromages ne sont pas logés à la même enseigne, ceux pouvant être utilisés en ingrédient étant bien plus dynamiques que les autres,comme les pâtes molles.

 

Le végétal progresse par rapport à 2019 : Comme pour le reste du rayon, le végétal (crème et boisson) affiche une baisse des ventes par rapport à 2020 que ce soit en valeur (-5,8%) ou en volume (-4,1%). Il dépasse néanmoins son niveau de 2019, de 1,5 % en valeur et de 4,6 % en volume, ce qui illustre la baisse des prix de cette gamme et sa démocratisation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio