Aller au contenu principal

Filières
Commerce équitable France porte 5 propositions pour se développer

Producteurs, entreprises et partenaires du secteur du commerce équitable cherchent à renforcer le développement des filières et rendre les produits plus accessibles au consommateur. Ils en appellent à l’Etat et à la distribution.

© Visions-AD - stock.adobe.com

Lors des Assises nationales du commerce équitable, jeudi 25 novembre, les 300 producteurs, entreprises et partenaires du secteur présents ont constaté la croissance continue du secteur (+9 % en 2021). Ils ont néanmoins constaté que « la concurrence est rude face aux entreprises pour qui produire à moindre coût représente encore un avantage compétitif, alors même que les conséquences sont lourdes sur la société ». 

Pour rendre les entreprises du commerce équitable plus compétitives et les produits plus accessibles, le secteur porte 5 propositions :

Pour l’état :

  • 1.           Un fonds « Avenir Equitable », sur le même modèle que le « Fonds Avenir Bio » (dans le cadre du Plan France Relance) pour accompagner le développement des filières de commerce équitable. A ce jour, le secteur ne bénéficie d’aucun soutien public structurant sur les filières françaises.
  • 2.           Un système de bonus/malus fiscal en faveur des entreprises des filières de commerce équitable.  Il s’agit de rendre les entreprises à forte compétitivité sociale et environnementale plus concurrentielles face à celles qui ne relèvent pas les défis de la solidarité et de la transition agroécologique.

Pour les enseignes de la grande distribution :

  • 3.           Des rayons 100% équitables dans les magasins à l’instar de Biocoop (café, cacao et thé 100% équitable et bio) et de Monoprix (bananes 100% équitable et bio).
  • 4.           Des « clauses miroirs équitables » entre distributeurs et industriels équitables. Les contrats de commerce équitable entre producteurs agricoles et industriels sont caractérisés par des engagements sur les prix et sur les volumes d’une durée d’au moins 3 ans. Ces engagements de long terme pourraient être encouragés par des « contrats miroirs » équivalents entre les entreprises et les distributeurs.
  • 5.           Une contribution des enseignes de distribution au financement de l’éducation à la consommation. A travers un fond mutualisé, les enseignes de distribution pourraient participer à la sensibilisation et l’éducation des citoyens en vue d’accompagner en profondeur la transition des modes de consommation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
La Coopération laitière fait le point sur les coopératives laitières françaises.
Prix du lait : La FNPL dénonce les pratiques "illégales" de Sodiaal
La FNPL dénonce dans une lettre ouverte la pratique illégale du groupe Sodiaal de pratiquer un correctif sur le prix du lait lié…
Siège social de Cooperl. © Cooperl
Porc : Cooperl étend ses unités de transformation
L’entreprise mexicaine Sigma, propriétaire du groupe Campofrio en Espagne a cédé deux entreprises de transformation de viande à…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio