Aller au contenu principal
Font Size

Charcuterie : plus d’intérêt en octobre qu’en septembre

Selon les dernières données de FranceAgriMer-Kantar World Panel, en cumul du premier janvier au 31 octobre, les achats des ménages en porc frais ont diminué de 5,4 %. Des évolutions qui semblent en partie liées à la montée des tarifs en rayon (+ 3,3 %). Cette baisse notable est à rapprocher surtout du recul des volumes de la longe - 6 % alors que les autres morceaux perdent 2,1 % de volumes. En charcuterie la tendance est aussi à la baisse mais à une moindre mesure. À la même période, le jambon a perdu 2,3 % de volumes d’achats portés par le désengouement des consommateurs pour le jambon cru/sec. La baisse est plus modérée chez les autres charcuteries (- 0,6 %). Seuls les lardons, poitrines et bacon tirent leur épingle du jeu avec des achats en progression de 1 % alors que leur prix d’achat augmente de 5 %. Les saucissons secs et salamis voient aussi une légère hausse de 0,5 %.

À noter qu’en octobre, les consommateurs ont montré un intérêt croissant pour les produits charcutiers sans doute en raison des températures plus basses. En effet, les achats en jambons ont bondi de 14,4 % en un mois. De même pour les autres charcuteries qui ont connu une progression de 22,9 %

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Viande de boucherie : hausse des achats des ménages

Sans surprise, les données du panel Kantar publiées par FranceAgriMer pour le mois d’avril confirment le bouleversement…

Evolution du prix du porc dans l'Union européenne
[Déconfinement] Porc : vers de meilleurs jours en Europe ?
Si les cours du porc européen ont amorcé leur dégringolade en mars, dans le sillage de l’épidémie, le marché semble retrouver…
 © Claudine Gerard
[Covid-19] Truies : un marché durement impacté

Avec la fermeture de la restauration hors foyer et l’annulation d’évènements culturels, les abattoirs de truies sont…

Viande bovine : baisse des échanges extra-communautaires de l’UE

L’Union européenne a exporté un peu plus 137 000 tonnes équivalent carcasse (téc) de viande bovine au premier trimestre…

Agneau : repli de la production du Royaume-Uni

Conséquence de la crise du coronavirus qui a affecté la demande intérieure comme la demande à…

En 2019, le pays a importé près de 2,6 millions de téc, soit une hausse de 36 % par rapport à 2018, selon l’Idele. © Bleuenn Carré Chen
La Chine, premier importateur mondial de viande bovine
« Le marché chinois tire le marché international de la viande bovine », a déclaré l’agroéconomiste de l’Idele Jean-Marc Chaumet…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio