Aller au contenu principal

[MàJ] Poulehouse veut faire adopter ses poules

Le tribunal a demandé à Poulehouse, en difficulté, de placer ses poules à l'adoption.

© V. R.

Depuis fin octobre, la société parisienne Poulehouse, qui vend des "œufs qui ne tuent pas les poules" est en procédure collective.

Les difficultés financières de la société la conduise à devoir se séparer de ses poules. "L'administrateur judiciaire a mis en évidence que nous ne pouvions pas garder toutes nos poules. Nous avons obtenues qu'elles ne soient pas abattues mais proposées à l'adoption", explique Fabien Sauleman, fondateur de Poulehouse. 20 000 poules déjà âgées sont concernées par cette campagne d'adoption qui débute ce jour et va durer deux mois. "En placer 20 000 ça va être chaud, mais nous serons relayés par les associations de protection animale. Si nous en plaçons au moins 15 000 en deux mois, nous pourrons continuer à nous occuper des dernières", confesse le fondateur.

La société continue de commercialiser des oeufs issus de ses sites en pleine production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio