Aller au contenu principal

Antibiotiques et clauses miroirs : pourquoi Interbev est déçue

L’interprofession du bétail et des viandes est déçue du règlement européen d’exécution supposé empêcher l’importation de produits d’animaux soumis à des activateurs de croissance antibiotiques. 

Bovins d'Amérique du sud
Bovins d'Amérique du sud
© Réussir

Le règlement d’exécution (UE 2024/399) de la Commission du 29 janvier 2024 déçoit beaucoup l’interprofession Interbev demandeuse de clauses miroirs dans l’importation de viandes bovines des pays tiers. Ce règlement, en effet, prévoit une simple demande d’attestation sur l’honneur de l’exportateur (ou plutôt du vétérinaire officiel) du respect des exigences définies dans le règlement (UE) 2019/6 et le règlement délégué (UE) 2023/905. 

Lire aussi : Qu’est-ce que le « split » qui pourrait faire passer l’accord UE-Mercosur ?

Ces textes disent :  Les animaux ou produits […] qui sont exportés à partir de pays tiers vers l’Union n’ont pas reçu ou ne proviennent pas d’animaux ayant reçu l’un des médicaments suivants : un médicament antimicrobien utilisé dans le but de favoriser la croissance ou d’augmenter le rendement; un médicament antimicrobien contenant un antimicrobien qui figure sur la liste des antimicrobiens réservés au traitement de certaines infections chez l’homme, dressée dans le règlement d’exécution (UE) 2022/1255.

Lire aussi : La menace du Mercosur sur les filières bovines européennes se concrétise

Une clause miroir sans preuve, pas avant 2026

« Le tout sans preuve à fournir, ni garantie de traçabilité et avec une application tardive, à partir du 3 septembre 2026 seulement, alors que l’interdiction a été adoptée en 2018 ! », se désespère une porte-parole d’Interbev. En juin 2023, Interbev s'impatientait déjà.

C'est « la porte ouverte à de nouvelles fraudes aux certificats sanitaires, déjà survenues il y a quelques années au Brésil », rappelle Interbev dans un communiqué diffusé ce 15 février 2024. « Alors que l'application des mesures miroirs dans nos échanges commerciaux a été un point central des mobilisations agricoles européennes, la Commission européenne manque l'occasion de se positionner clairement en faveur des professionnels français de la filière Elevage et Viande ». « La Commission européenne ne se donne toujours pas les moyens de vérifier ce qu’elle impose ! », déplore Jean-François Guihard, président d’Interbev.

Rappel d’Interbev sur les viandes des pays tiers importées : les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) ont exporté vers l'UE27 152 939 tec de viande bovine, abats, graisses et préparation entre janvier et décembre 2023. Les principaux pays européens concernés par ces exportations sont les Pays-Bas, l'Italie et l'Allemagne.

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio