Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Soja

Soja

Malgré les basses eaux qui pénalisent la logistique sur le Parana, en Argentine, depuis l'été, l'Amérique du Sud reste un fournisseur incontournable de soja à prix compétitif pour l'Europe.
Le soja français a-t-il un avenir face aux géants sud-américains ?
Malgré les perspectives de développement de la filière soja française, celle-ci reste une niche fragile face…
L'itinéraire technique du soja est peu gourmand en intrant, les coûts se concentrant sur le poste semences lorsqu'elles sont certifiées.
Soja : les faibles coûts de production, un atout clé pour la culture
Les coûts de production du soja sont faibles, surtout en situation non irriguée et dans le cas d'utilisation…
Le soja produit dans le Sud-Ouest est valorisé grâce aux filières animales sous signe de qualité.
Local et non OGM, le soja français est-il rémunérateur ?
Dans les zones de production historiques, le soja surfe sur le locavorisme et le non OGM grâce aux filières…
« Nous avons semé le soja le 18 mai, à 500 000 graines/hectare, au semoir monograine à 50 cm d’écartement avec l’idée de pouvoir biner, précise Yves Pihery. Cela n’a pas été nécessaire, quatre passages de herse étrille ont suffi. »
« Nous cultivons du soja en Ille-et-Vilaine grâce à l'arrivée des variétés 000 »
Yves Pihery, agriculteur en conversion bio à Pléchatel, Ille-et-Vilaine, s’est lancé dans le soja en écartant…
parcelle de soja
Soja : pourquoi on peut désormais le cultiver (presque) partout en France
Le changement climatique et la sélection de variétés plus précoces permettent désormais de produire du soja…
« Je ne suis pas équipé en irrigation, mais le semis direct, qui n’assèche pas le sol et laisse la paille sur place, semble améliorer la réserve utile », explique Franck Butavant.
Diversification : « J’augmente le soja pour remplacer le tournesol et le colza »
Franck Butavant, agriculteur à Saint-Aubin, dans le Jura, consacre un tiers de son assolement au soja, dont…
« J’obtiens 20-30 quintaux/hectare les bonnes années, seulement 13 quintaux/hectare en 2020, explique Damien Heurtaut. La récolte est délicate, car les premières gousses sont très basses, et fin septembre il y a souvent de l’humidité. »
« Je cultive du soja dans l’Oise pour allonger les rotations »
Damien Heurtaut, agriculteur à Autheuil-en-Valois dans l'Oise, s’est lancé dans le soja il y a six ans. Il en…
On peut tirer 15 q/ha d'un tournesol en dérobé sans irrigation. © Chambre d'agriculture Vienne
La culture en dérobé : une solution possible sous conditions dans le Sud-Ouest
Dans le Sud-Ouest, les cultures en dérobé sont réalisables à condition de ne pas être contraint par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures