Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Marchés

Marchés

Description

Cours des céréales et du blé - Actualités

Evolutions et prix actuels du blé, colza,maïs…etc

Les cours des céréales sont devenus un enjeu majeur pour l’ensemble des acteurs de la filière céréalière, en raison de leur grande variabilité, et de l’impact de ces variations sur les résultats économiques de chaque maillon.

 

Les prix du blé, du maïs, de l’orge ou des oléagineux comme le colza sont désormais largement interconnectés et mondialisés. Ces cours dépendent de l’équilibre entre l’offre et la demande au niveau planétaire. Les stocks chez les grandes nations exportatrices (moins d’une dizaine de pays pour les principales commodités agricoles) ont un impact direct sur les prix. Ces derniers sont aussi influencés par des facteurs économiques qui ne sont pas directement liés à l’économie agricole : le coût de l’énergie, qui joue sur celui des oléagineux via les biocarburants, les chiffres de la croissance mondiale (impact sur la consommation mondiale), inflation, crises géopolitiques…

 

Les cours des céréales peuvent être l’objet de fluctuations particulièrement exacerbées en cas d’accidents climatiques qui mettent en péril les récoltes chez des grands pays exportateurs. En Europe, les réformes successives de la politique agricole commune (PAC) ont progressivement supprimé les systèmes d’encadrement puis de régulation des prix, exposant les prix européens à la volatilité des cours mondiaux. Les systèmes de marchés à terme visent à couvrir se risque prix en marquant des prix longtemps à l’avance, à un niveau déterminé. La contractualisation mise en place par certaines filières ont par ailleurs pour objectif de réduire les incertitudes liées au prix pour les différents acteurs. Réussir Grandes Cultures vous éclaire, à travers ses articles sur les marchés, sur l’évolution des cours en analysant les phénomènes à l’œuvre et en décryptant les tendances.

Les livraisons de sucre ne profitent que partiellement de la hausse des prix
Prix des betteraves : le prix du sucre livré décroche par rapport aux prix mondiaux
Le marché du sucre est porté par de nombreux éléments haussiers, mais le prix constaté dans les contrats…
Prix du blé en surchauffe ? Si le rendu Rouen a battu son record exprimé en euros, ce n'est pas le cas des cours mondiaux exprimés en dollars, qui demeurent la référence sur le marché.
Prix du blé record à 300 euros : peut-il encore augmenter ?
Tiré à la hausse par de faibles stocks mondiaux, le coût de l’énergie et une forte demande, le prix du blé à…
Malgré les basses eaux qui pénalisent la logistique sur le Parana, en Argentine, depuis l'été, l'Amérique du Sud reste un fournisseur incontournable de soja à prix compétitif pour l'Europe.
Le soja français a-t-il un avenir face aux géants sud-américains ?
Malgré les perspectives de développement de la filière soja française, celle-ci reste une niche fragile face…
Le prix du blé dur français a répliqué la forte hausse enregistrée en Amérique du Nord au cours de l'été pour dépasser 400 €/t.
Blé dur : pourquoi les prix explosent malgré une qualité française médiocre ?
La récolte canadienne rachitique fragilise l’équilibre offre/demande du bilan mondial de blé dur, provoquant…
La luzerne récoltée de Tereos alimente quatre usines de déshydratation pour produire 145 000 tonnes de pellets.
Luzerne déshydratée/Tereos : des rendements mitigés à cause de la météo
La météo rend difficile la production de luzerne avec des rendements un peu en deçà de la moyenne sur cinq…
le prix du blé rendu Rouen au plus haut depuis 2012
Moisson 2021 : le prix du blé en route pour le record de 2007 ?
Les récoltes maltraitées par la météo en Amérique du Nord et en Russie, couplées à des inquiétudes…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des…
Le blé retrouve ses hectares après la chute marquée en 2020 liée à l'impossibilité de semer dans certaines parcelles à l'automne, particulièrement dans l'ouest de la France. © Réussir/SSP
Moisson 2021 : les céréales d’hiver regagnent les hectares perdus
Après la chute marquée des surfaces de céréales d'automne récoltées en 2020, provoquée par les conditions de…
La baisse des surfaces de pommes de terre est estimée à -6.7% en France. © C. Baudart
Pomme de terre : recul « historique » des surfaces
Les surfaces de pommes de terre affichent une nette baisse en Europe. Les producteurs font face à des prix…
L'Argentine est redevenue un acteur majeur de l'exportation de blé ces dernières années, soulevant la question d'une arrivée d'un blé OGM dans les échanges internationaux dès 2022.
Du blé OGM sur le marché mondial dès 2022 ?
Si le Brésil donne son accord, alors le blé OGM HB4, déjà cultivé sur des essais de plusieurs milliers d’…
La filière Céréales face à l’évolution des besoins mondiaux
La Depeche
Les intervenants de la journée France Export Céréales ont fait le point sur les leviers d’actions pour…
Blé, maïs, colza... la hausse du prix des grains est une bonne nouvelle pour les producteurs de grandes cultures, mais la violence des à-coups génère de grosses difficultés. © G. Omnès
Volatilité des prix des grains : des sommets qui abîment
Le redressement des prix des céréales et du colza est une bonne nouvelle pour les producteurs de grandes…
Les cours du colza ont atteint 528 €/t rendu Rouen le 8 mars, établissant un nouveau record. Qui pourrait bien être battu dans les semaines qui viennent... © G. Omnès
Prix record en colza : vers les 600 euros/tonne ?
Les prix du colza ont été propulsés à un niveau encore jamais atteint. Demande dynamique en huile, offre en…
© Réussir
Les céréales françaises sur le podium européen en 4 graphiques
Les céréales tricolores conservent une place dominante en Europe, malgré les fluctuations liées aux…
silo de stockage de céréales
Envolée des prix : faut-il vendre maintenant son blé de la récolte 2021 ?
Malgré la forte décote par rapport au prix ancienne récolte, les cotations du blé des échéances septembre et…
« Si les producteurs de blé s’y retrouvent avec un marché à terme autour des 190,00-200,00 €/t échéance septembre 2021, il est tout simplement nécessaire de sécuriser leurs marges », explique Virginie Ciesla-Maudet, du cabinet Assertis. © P. Guiraud
Blé/Récolte 2021 : « Commencer à fixer des ventes au niveau de prix actuel est pertinent » (Virginie Ciesla-Maudet, Assertis)
Les prix du blé nouvelle récolte affichent une décote élevée (environ 30 €/t) par rapport au prix ancienne…
la reconstitution du cheptel porcin, mis à mal par la fièvre porcine en 2018-2020, est l’une des principales explications à l'emballement des importations de la Chine. © Infographie Réussir
Importations records de grains : pourquoi la Chine met le feu au marché
L’appétit chinois semble insatiable. Les importations de grains s’envolent depuis plusieurs mois,…
Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières…
Le pois chiche fait l'objet d'un plan de filière en région Provence Alpe Côte-d'Azur. © Top Semences
Protéagineux : Les filières régionales prennent leur essor
Une lame de fond pour les légumineuses : les régions de France mettent en place des filières de valorisation…
Les pois jaunes : une culture exigeante mais rentable
Pour accompagner le succès des protéines végétales, la production de pois à grains jaune progresse rapidement…
La tension sur le marché européen supporte les prix du blé dur françaisBlé dur FOB La Pallice (en €/t base juillet) © Source : FranceAgriMer.
Blé dur : les prix peuvent-ils continuer à grimper ?
Les prix sont repartis à la hausse depuis septembre, et pourraient continuer à grimper. Les volumes à l’…
Avec à peine 1,3 million de tonnes de blé dur engrangées en 2020 pour une utilisation domestique de 650 000 tonnes, la récolte française recule à un niveau alarmant. © G. Omnès
Blé dur : les surfaces au plus bas fragilisent la filière
Depuis deux ans, surfaces et production sont au plus bas pour le blé dur français, fragilisant de plus en…
Le poids spécifique affiche un très bon niveau dans toute la France, et la teneur en protéine s'en tire plutôt bien. © Réussir / FranceAgrimer, ...
Une récolte française de blé 2020 de bonne qualité
Si la production de blé tendre française est très décevante en volume, la qualité est satisfaisante. Les…
évolution du prix du blé rendu Rouen enre 2017 et 2019
Prix du blé à plus de 200 €/t : les 5 points clés pour comprendre la hausse
Le prix du blé rendu Rouen a atteint son plus haut niveau depuis deux ans. Cette dynamique haussière…
Epi de maïs
Maïs : rendements décevants mais embellie sur les prix
Les conditions climatiques de l’année ont été difficiles pour les maïs, particulièrement en non irrigué. La…
Pour obtenir un grain de qualité, le maïs doux requiert 200 à 250 millimètres d'eau. © AGPM
Filière : le maïs doux, une niche fragile dans la mondialisation
L’agriculture française compte encore des pépites. La filière maïs doux en est une, qui n’a cessé de se…
Rejoignez-nous pour le webinaire Réussir Agra coordonné par la rédaction de Réussir Grandes Cultures afin de découvrir ce que vous réservent les marchés des grains en 2020-2021.
[Replay] webinaire Réussir sur les perspectives du marché céréalier 2020-2021
Le 28 septembre, des experts et un agriculteur ont apporté leur vision du marché pour la campagne 2020-2021 à…
Jean-Charles Lefebvre, président du conseil de surveillance de Tereos : « Notre objectif est de pouvoir proposer cette démarche dès la campagne 2021/2022 sur l’ensemble de notre zone d’approvisionnement selon l‘évolution des marchés. » © C. Baudart
Betteraves : Tereos s’attaque au créneau du sucre HVE
Le groupe Tereos vient de lancer une campagne pilote de betteraves à Haute Valeur Environnementale. Une…
Avec la production de biocarburant, le colza est un bon candidat de culture « bas carbone ». © J.-C. Gutner/Archives
Grandes cultures : un calculateur pour valoriser les productions « bas carbone »
Rémunérer les cultures en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre ? C'est désormais possible avec…
Les chargements dynamiques d'orge française vers la Chine en début de campagne ont apporté un soutien aux cours pour cette origine, au prix de sa compétitivité vers les autres destinations. © V. Marmuse
Marchés : les prix de l’orge française suspendus à la demande chinoise
Depuis le début de la campagne, la Chine a importé environ 1 million de tonnes d’orge française, générant une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures