Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Commercialisation

Commercialisation

Les exportations françaises de blé tendre sur juillet-août devraient dépasser 2,4 millions de tonnes, soit plus de 800 000 tonnes au-dessus du précédent record en 2018.
Moisson 2022 : les exportations françaises de blé tendre démarrent en trombe
Sur juillet-août, les exportations françaises de blé tendre affichent un dynamisme inédit, dopées par une…
Malgré la tension du marché européen en blé et en maïs, les cours du blé français pourraient subir l'influence baissière des exportations de la mer Noire.
Moisson 2022 : les prix du blé français peuvent-ils chuter ?
Avec la reprise des exportations de blé en mer Noire, les prix peuvent-ils s’effondrer ? La récolte record…
« Avec les cours actuels, il faut être vigilant et ne pas confondre chiffre d’affaires et résultat, et il est important de quantifier les effets en termes d’impôts et de MSA », estime Alexandre Bachotet.
Récolte 2022 : « Il nous faudra bien anticiper les besoins de trésorerie »
Alexandre Bachotet, agriculteur à Lux (Côte-d’Or), anticipe des évolutions de marge qui pourraient être…
Lorsque l'on commercialise soi-même sa récolte, le mental est le premier facteur de la performance, d'où l'importance de canaliser ses émotions.
Vendre sa récolte : déjouez les pièges de vos émotions
Au moment de décider de vendre, nos émotions exercent une influence considérable et rarement bénéfique. En…
Philippe Grave vend une partie du blé au prix de campagne dans un souci de sécurité, mais la gestion libre lui permet d’avoir plus rapidement une idée de son résultat moyen final.
Commercialisation des grains : « Je combine prix de campagne et prix ferme »
Philippe Grave, agriculteur à Fismes, dans la Marne, délègue une partie de la commercialisation à son OS, et…
Que l'on dispose ou non de stockage, la délégation de la commercialisation via le prix de campagne et la gestion libre avec le prix ferme peuvent être complémentaires.
Commercialisation des grains : comment choisir entre prix de campagne et prix ferme ?
Quelle part de votre collecte vendre à prix ferme et/ou au prix de campagne ? La réponse dépend de chaque…
Semis de soja en Argentine. L'analyse fondamentale de marché doit intégrer des informations nombreuses et les interactions complexes du marché mondial.
Commercialisation des céréales : faites parler l’analyse de marché !
L’analyse de marché est un complément indispensable au cadre de gestion pour optimiser ses ventes de grains,…
Cyrille Milard se base sur son seuil de commercialisation pour déclencher ses ventes, mais sait être patient si l'analyse de marché décèle une tendance haussière.
« Je pilote mes ventes avec le seuil de commercialisation et la tendance de marché »
Cyrille Milard, agriculteur à Maison rouge, en Seine-et-Marne, sécurise son système en répartissant sa…
Élaborer son cadre de gestion permet de dissocier la réflexion de l’action, évitant les tergiversations ou les intuitions au doigt mouillé lorsque se pose la question de vendre.
Commercialisation des grains : établir un cadre de gestion pour sécuriser ses décisions
Il est indispensable d’élaborer au calme une stratégie de commercialisation avant la campagne pour être…
Vendre avant récolte permet d'échelonner ses ventes et de profiter d'opportunités de prix, mais attention à un engagement excessif qui ne permettrait pas d'honorer son contrat en cas de mauvais rendement.
Commercialisation des grains : bien cadrer sa stratégie de vente avant récolte
Si l’on pilote soi-même ses ventes, engager des volumes de grains avant moisson peut sécuriser une partie du…
Thierry Douce. « Ma stratégie est sécuritaire, elle a pour objectif de finir l’année avec de bons comptes sans que cela m’empêche de dormir. »
Vente avant récolte : « J’ai engagé 32 % de mon blé 2022, je reste très prudent sur le colza »
Thierry Douce, agriculteur en EARL avec son fils Fabien à Saint-Quentin-le-Petit, dans les Ardennes, se fixe…
Marquer les prix proposés pour les deux récoltes à venir apparaît comme une solution intéressante, sous réserve de réactualiser son seuil de commercialisation et d'être particulièrement prudent sur les volumes engagés..
Vente des grains : quelle stratégie pour les récoltes 2022 et 2023 ?
Engager dès maintenant une partie de sa production à venir pour les récoltes 2022 et 2023 ? Plus que jamais,…
Hervé Vaessen : "« La vente directe est l’occasion d’expliquer ses pratiques et, économiquement, c’est l’opportunité de vendre ma production à un prix stable quelle que soit l’année. »
Agriculture périurbaine : « Un énorme potentiel de vente autour de ma ferme »
Agriculteur à Fontenay-en-Parisis et Goussainville (95), Hervé Vaessen développe une activité de vente…
Les faibles poids spécifiques sont le principal point faible de la récolte 2021 de blé tendre en France. La teneur en protéines est en revanche satisfaisante.
Qualité des blés 2021 : êtes-vous dans la moyenne ?
Ce n’est pas une grande année pour la qualité des blés français, notamment en raison de l’effondrement du…
Chez Alain Dequeker, la suppression du CIPC a mis en évidence les dysfonctionnements de certains bâtiments de stockage, notamment dans l'un des bâtiments en pallox, avec une largeur plus importante.
« En pommes de terre, la protection antigerminative nous coûte quatre fois plus cher »
Chez Alain Dequeker, de la SCEA du Marclau à Avesne-le-Sec, dans le Nord, la fin du CIPC a fait exploser le…
L'utilisation de l'hydrazide maléique en végétation devient plus indispensable avec le retrait du CIPC.
Pommes de terre : les solutions pour lutter contre la germination sans le CIPC
Produits plus coûteux et techniques, bâtiments de stockage à aménager… la fin du chlorprophame (CIPC) oblige…
Mathieu Pilard, à gauche, avec son salarié, Mathias Hermouet. Le producteur a investi 165 000 euros pour le séchage et le stockage, un gage pour lui d'indépendance et de valorisation des grains. © V. Bargain
Céréales : « J'ai investi dans le séchage et le stockage pour maîtriser la commercialisation »
Pour valoriser au mieux ses productions et de rester maître de leur commercialisation, Mathieu Pilard a…
« La mogette est une bonne tête de rotation et la marge est le double de celle du maïs, explique l’agriculteur, mais c’est une culture stressante », explique Mathieu Pilard. © M. Pilard
Légumes secs : « J'allie agronomie et économie avec les mogettes »
 Mathieu Pilard, exploitant en Vendée, vend lui-même ses mogettes pour optimiser la valorisation économique…
Les cours du colza ont atteint 528 €/t rendu Rouen le 8 mars, établissant un nouveau record. Qui pourrait bien être battu dans les semaines qui viennent... © G. Omnès
Prix record en colza : vers les 600 euros/tonne ?
Les prix du colza ont été propulsés à un niveau encore jamais atteint. Demande dynamique en huile, offre en…
Marc Thibault et Mathilde Lemaitre, du drive fermier du Sénonais. « Par rapport à un magasin de producteurs, un drive fermier est un engagement moins lourd financièrement, et moins contraignant en termes de permanence. » © G. Omnès
Drive de producteurs : commande en ligne de produits locaux, la combinaison gagnante
Les drives fermiers combinent produits locaux et achat en ligne, deux tendances lourdes de la consommation,…
silo de stockage de céréales
Envolée des prix : faut-il vendre maintenant son blé de la récolte 2021 ?
Malgré la forte décote par rapport au prix ancienne récolte, les cotations du blé des échéances septembre et…
« Si les producteurs de blé s’y retrouvent avec un marché à terme autour des 190,00-200,00 €/t échéance septembre 2021, il est tout simplement nécessaire de sécuriser leurs marges », explique Virginie Ciesla-Maudet, du cabinet Assertis. © P. Guiraud
Blé/Récolte 2021 : « Commencer à fixer des ventes au niveau de prix actuel est pertinent » (Virginie Ciesla-Maudet, Assertis)
Les prix du blé nouvelle récolte affichent une décote élevée (environ 30 €/t) par rapport au prix ancienne…
La farine Savoir Terre "contribue à l'agriculture durable." © Axereal
[Salon de l’agriculture] Une farine blockchain pour créer de la valeur
La blockchain. Encore un anglicisme à la mode, qui fait fureur sur le Salon de l’agriculture. Mais la…
La grande majorité des transactions de blé en France sont indexées sur le marché à terme Euronext, lui-même directement influencé par les prix mondiaux. © G. Omnès
Les prix de blé français sous l'influence du marché mondial
Le prix du blé payé aux producteurs français est étroitement corrélé aux prix mondiaux, eux-mêmes résultant…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures