Aller au contenu principal

Récolte 2022 : « Il nous faudra bien anticiper les besoins de trésorerie »

Alexandre Bachotet, agriculteur à Lux (Côte-d’Or), anticipe des évolutions de marge qui pourraient être défavorables malgré un chiffre d'affaires élevé, et sera particulièrement vigilant sur sa trésorerie. 

« Avec les cours actuels, il faut être vigilant et ne pas confondre chiffre d’affaires et résultat, et il est important de quantifier les effets en termes d’impôts et de MSA », estime Alexandre Bachotet.
« Avec les cours actuels, il faut être vigilant et ne pas confondre chiffre d’affaires et résultat, et il est important de quantifier les effets en termes d’impôts et de MSA », estime Alexandre Bachotet.
© A. Bachotet

« Avec les cours actuels, il faut être vigilant et ne pas confondre chiffre d’affaires et résultat, et il est important de quantifier les effets en termes d’impôts et de MSA. Pour notre part, nous avons vendu du blé à 400 euros la tonne et du colza à 800 €/t, ce qui fait exploser le chiffre d’affaires, mais celui-ci pourrait retomber dès l’an prochain. Les charges opérationnelles, elles, vont probablement continuer à augmenter et pourraient atteindre 1 000 euros l’hectare, en raison principalement du coût des engrais.

Pour la récolte 2021, la marge va être bonne car il y a un décalage entre la hausse du coût des engrais azotés achetés à 250 euros en juin 2021 et le prix du blé et du colza qui ont atteint des sommets. Mais attention à la récolte 2022, pour laquelle on pourrait avoir des prix des grains bien plus bas, avec de l’azote à 800 euros : la marge ne sera pas la même, avec en plus des craintes pour les rendements.

La gestion de la trésorerie sera très variable entre exploitations, selon que l’on a vendu au prix moyen ou au prix ferme, et à quel moment on a vendu. Malheureusement, une grande partie des agriculteurs ne va pas avoir vendu au prix fort. En cas de bon résultat, il va falloir garder en tête que l’impact sur les prélèvements sociaux et donc sur les besoins de trésorerie va être décalé d’un an. C’est à anticiper, notamment en raisonnant ses investissements, pour ne pas être confronté à un manque de trésorerie quand il faudra payer les impôts et la MSA.

Pour marquer ses marges, certains vendent une partie de la récolte pour acheter des camions d’engrais. Cela ne doit pas conduire à engager de trop gros volumes avant récolte, car on n’est jamais à l’abri d’une contre-performance pour le rendement. Et aux prix actuels, cela peut faire très mal si on s’est trop engagé. »

400 ha en grandes cultures, dont blé, colza, orge d’hiver et de printemps, soja, moutarde.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Guillaume Lyon, agriculteur à Henrichemont (Cher)"J’ai systématisé le traitement au Kerb flo. Son coût est nettement supérieur aux antigraminées foliaires, mais il est efficace sur les repousses de céréales et sur les ray-grass résistants."
Colza : « Nous gérons facilement les repousses de céréales, contrairement aux ray-grass »
Agriculteur à Henrichemont dans le Cher, Guillaume Lyon raisonne ses programmes de désherbage pour contrôler en même temps…
En cas de forte infestation de repousses de céréales, il est conseillé d'intervenir tôt, quand elles ont 2 à 3 feuilles, avec un antigraminée foliaire.
Repousses de céréales dans le colza : comment préserver le rendement ?
Moins de labour et plus de semis précoces pour le colza favorisent la levée de repousses de céréales. Leur pouvoir concurrentiel…
Malgré la tension du marché européen en blé et en maïs, les cours du blé français pourraient subir l'influence baissière des exportations de la mer Noire.
Moisson 2022 : les prix du blé français peuvent-ils chuter ?
Avec la reprise des exportations de blé en mer Noire, les prix peuvent-ils s’effondrer ? La récolte record annoncée en Russie…
Moisson 2022 : production française de blé dans la moyenne, records en colza, grands écarts en rendement.
La moisson 2022 est marquée par une « hétérogénéité inédite des rendements pour la plupart des grandes cultures », indique un…
En cas de vol, appelez le 17 et tenter de récupérer le maximum d'information sur les intrus sans vous mettre en danger.
Les bons réflexes en cas de vol sur son exploitation agricole
Ne pas intervenir soi-même, préserver les indices et porter plainte, même pour un vol qui ne donnera pas lieu à indemnisation :…
Les exportations françaises de blé tendre sur juillet-août devraient dépasser 2,4 millions de tonnes, soit plus de 800 000 tonnes au-dessus du précédent record en 2018.
Moisson 2022 : les exportations françaises de blé tendre démarrent en trombe
Sur juillet-août, les exportations françaises de blé tendre affichent un dynamisme inédit, dopées par une bonne disponibilité et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures