Aller au contenu principal

Vendre sa récolte : déjouez les pièges de vos émotions

Au moment de décider de vendre, nos émotions exercent une influence considérable et rarement bénéfique. En avoir conscience permet d’éviter les pièges et de rationaliser ses choix.

Lorsque l'on commercialise soi-même sa récolte, le mental est le premier facteur de la performance, d'où l'importance de canaliser ses émotions.
Lorsque l'on commercialise soi-même sa récolte, le mental est le premier facteur de la performance, d'où l'importance de canaliser ses émotions.
© Commission européenne / P. Broze

Quel est le premier élément à prendre en compte pour commercialiser efficacement ses grains ? On pense spontanément à l’analyse de marché : bien appréhender les facteurs haussiers et baissiers est considéré comme un gage de décision éclairée. On oublie généralement une dimension essentielle, probablement plus importante : la psychologie. « Le mental est le premier facteur de la performance, affirme Mikaël Juchet, chef de projet Mes Marchés à la chambre d’agriculture du Loiret. On s’attache à l’analyse de marché, avec une approche logique, mais ce qui va influencer prioritairement la prise de décision, c’est l’émotion. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
La mise à jour de ratios de gestion comme l'EBE est précieuse pour identifier d'éventuelles marges de manœuvre.
Comptabilité agricole : tirez tous les enseignements de votre compte de résultat !
L’inflation des prix complique le maintien des résultats des exploitations de grandes cultures. Dans ce contexte, il est prudent…
Vu la dimension des projets de méthanisation, les banquesexaminent de près la santé financière des exploitants et le niveau de fonds propres.
Méthanisation agricole : 6 points à surveiller pour financer son projet
Rentabilité, fonds propres, compétences... Les banques exigent de plus en plus de garanties pour financer les projets de…
Un colza associé à la féverole développe un enracinement plus profond.
Sol : les plantes compagnes favorisent le drainage
L'association de plantes favorise le développement du système racinaire, favorable à la structure du sol.
Une graminée comme l'orge de printemps dans la betterave montre un effet perturbateur pour l'installation de pucerons.
Jaunisse de la betterave : résultats encourageants avec les plantes compagnes
Depuis deux ans, diverses solutions de lutte contre la jaunisse de la betterave sont testées sur le terrain au travers d’un plan…
S'appuyant sur les données du compte de résultat, le calcul des marges brutes permet d'arbitrer le choix de cultures au sein de l'assolement.
Analyser son compte de résultat pour piloter ses charges et ses marges
L'analyse du compte de résultat permet d'identifier des pistes de progrès. C'est un préalable précieux pour calculer sa marge. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures