Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Économie & société

Économie & société

Porc bio : l’amont ralenti sa production en 2020
Les Marches
La production de porcs bios s’est développée de manière moins marquée l’an dernier. Si les volumes abattus…
Surproduction ponctuelle en Chine
Les Marches
   
Ce qui change pour l’agriculture au 1er juillet 2021
Portail Reussir
Allongement du congé paternité et d’accueil de l’enfant, retraite supplémentaire obligatoire pour les non-…
Une évolution contrastée des abattages en porc européens en 2020
Les volumes d’abattage en porc dans l’Union européenne à 27 membres ont dépassé 245 millions de têtes en…
Inaporc vote les cotisations obligatoires sur l'équarrissage
Les Marches
Le Conseil d'administration d'Inaporc a décidé de garantir le fonctionnement et la répartition des coûts de l…
Le réseau Agri-sentinelles a été lancé au Space 2019. Initié par Stéphane Devillers (Allice), il est animé par Elsa Delanoue  (Idele, Ifip, Itavi) et Delphine Neumeister (idele) et réunit de nombreux partenaires du monde agricole. © Y. Boloh
Prévention du suicide en agriculture : l’omerta se rompt
Avec la remise récente de deux rapports parlementaires et le lancement, mi-avril, de la « trousse de premiers…
Yann Grelet, avec Jean-Jacques Rocher, technico-commercial Nutréa, et Anne Bouché, responsable marché en nutrition porc Nutréa. L’entreprise a suivi chez Yann Grelet les performances des porcs charcutiers alimentés au blé noir grâce notamment à une bascule connectée qui pèse instantanément les animaux en cours d’engraissement. © D. Poilvet
Nutréa lance le porc « cultivé et nourri au blé noir »
Deux ans d’investigations ont été nécessaires à Nutréa en collaboration avec un éleveur morbihannais pour…
Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Les Marches
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur…
Les nez humains doivent sentir les molécules odorantes sur le gras chauffé des carcasses. © UGPVB
Un kit de sélection des futurs nez humains pour détecter les odeurs sexuelles sur les carcasses de porcs en abattoir
Dans l’hypothèse d’un développement de la production de mâles entiers ou immunovaccinés, Armelle Prunier de l…
Porc : vers un déclin continu du prix chinois en 2021 ?
Les Marches
Le prix du porc en Chine ne cesse de reculer depuis le début d’année. Les autorités chinoises affirment avoir…
Dans le cochon, tout est bon !
Les Marches
Cet adage populaire bien connu correspond en quelque sorte également à la morale qui s’évince du jugement…
Photovoltaïque : grosse inquiétude chez les agriculteurs face au projet de révision rétroactive des tarifs
Portail Reussir
Le gouvernement a mis en consultation le 2 juin un projet de révision tarifaire photovoltaïque qui menace de…
© JC Gutner
Les Français ont consommé plus de porc en 2020
Le confinement et la tension budgétaire chez les ménages les plus fragiles ont favorisé l’engouement pour les…
Le Space 2021 en bonne voie pour se tenir en présentiel du 14 au 16 septembre
Portail Reussir
La 35e édition du salon international des productions animales devrait bien se tenir à Rennes en septembre…
Porc : en mars l’excédent commercial se réduit sur un an
Les Marches
Les exportations de viande porcine et de produits porcins continuent de progresser en mars par rapport à…
Nitrites : Le Fict obient gain de cause contre Yuka
Les Marches
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka,…
Allemagne : le cheptel de truies pourrait se réduire de 20 % d’ici 2025
Les Marches
L’Allemagne qui a déjà perdu un tiers de ses truies et deux tiers des élevages détendeurs depuis 2005…
Pour Herta, leader français du jambon avec 25% de part de marché, la gamme Engagé et Bon qui regroupe les principales promesses sur le jambon répond aussi à une volonté de simplification de l’offre de jambon.   © Herta
Herta lance une nouvelle filière « Engagé et Bon »
À l’occasion de la semaine de l’agriculture Française, Herta a présenté la nouvelle filière « Engagé et Bon…
Viande : 24% des Français se déclarent flexitariens
Les Marches
L'étude conduite par l'Ifop, pour FranceAgrimer, sur la déconsommation de la viande auprès de 15 001 français…
Peste porcine : l’accord préventif avec la Chine serait imminent
Les Marches
La Chine est prête à reconnaître des régions à l’abri des contaminations par la Fièvre porcine africaine,…
Vers une pénurie de soja non OGM
Volailles
Les filières animales Non OGM font face à un manque de tourteau de soja qui pourrait durer plusieurs mois,…
Soja non OGM : tensions sur les approvisionnements
Les Marches
Plusieurs opérateurs du secteur avicoles confiaient récemment aux Marchés leurs craintes sur leurs…
Souveraineté alimentaire : Emmanuel Macron répond aux agriculteurs
Portail Reussir
En format vidéo (car pris par le sommet international pour le financement des économies africaines) Emmanuel…
© Gaec des quatre vents
La production porcine du Massif central est diversifiée, mais doit être consolidée
L’élevage de porcs dans le Massif central est très majoritairement associé à des ateliers d'herbivores. Cette…
Benoît Julhes. « La complémentarité porcins/bovins se conçoit aussi à l’échelle du territoire. Sans la production porcine, qui représente 40 à 60 % de l’activité, aucun des trois abattoirs du Cantal ne survivrait. » © B. Griffoul
« Deux ateliers porc et bovin dans le Cantal pour être ensemble tout en étant indépendants »
Si la production porcine a permis à Benoît Julhes de s’installer, la complémentarité avec les bovins a donné…
Produits pour l’élevage : Bioarmor racheté par le breton Kersia
Volailles
L'entreprise bretonne Kersia vient d'annoncer la reprise de la PME bretonne Bioarmor, spécialiste de…
Porc : l’USDA ne prévoit une amélioration du cheptel chinois qu’à partir de juin 2021
Les Marches
Entre novembre et décembre 2020, de nouvelles souches plus virulentes du virus de la peste porcine africaine…
En associant les bovins et les porcins, les risques de pollution du milieu sont réduits, grâce à une meilleure gestion de la fertilisation. © Gaec des Quatre vents
Dans le Massif central, les exploitations mixtes porcs et bovins sont plus rentables et plus durables
L’association des productions bovines et porcines dans le Massif central a des impacts bénéfiques sur le…
Michel Bloc'h président de l'Union des groupements de producteurs de porcs de Bretagne © D. Poilvet
« L’AOP est un espace juridiquement sécurisé pour que les éleveurs de porcs puissent lancer des actions collectives»
L’association des organisations de producteurs (AOP) de porcs Grand Ouest a été créée le 7 avril dernier par…
« La complémentarité porcs-bovins dans le Massif central est un facteur de résilience »
L’association Porc montagne gère le projet de développement Aporthe dont l’objectif est de mettre en avant…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)