Aller au contenu principal

Volailles festives
Volailles festives : des anticipations à la baisse cette année

Les mises en place de volailles festives ont reculé. Les opérateurs constatant une baisse de l’intérêt du consommateur pour les volailles entières au profit des découpes qui ne représentent encore qu’une faible part de la production.

L’heure des volailles festives a sonné. Les chapons, poulardes, dindes, chapons de pintade et oies à rôtir sont produits pour répondre à une demande ponctuelle. Le lancement de la gamme festive a déjà commencé. Cette année, environ 2,6 millions de volailles festives ont été mises en place les fêtes de fin d’année. Noël tombera un mercredi, ce qui pourrait multiplier les repas festifs. Pourtant, les mises en place sont en retrait pour la plupart des espèces. Celles des chapons, accusent un repli de 8 % par rapport à 2018, de même pour le chapon de pintade (-8 %), la dinde (-11 %) et l’oie (-13 %), selon le Synalaf. Seules les mises en place de poulardes ont progressé de 6 %. Cette tendance à la baisse se justifie par un élan de prudence face à une demande en berne pour les produits entiers et un retrait de la consommation de dinde et de pintade depuis quelques années. En cumul annuel mobile se terminant au 31 octobre 2019, les achats des ménages ont reculé de 6 % en poulet prêt à cuire, de 4,9 % en dinde et 8,8 % en pintade, selon FranceAgriMer. Reste à voir si les anticipations des opérateurs ont été justes cette année.

Les découpes festives progressent

L’engouement pour les découpes se fait toutefois aussi ressentir en volailles festives. Les découpes de chapons, de poulardes et de pintades sous label Rouge sont autorisées depuis 2010 et depuis 2019 pour la dinde et l’oie, mais ces produits ne représentent que 2 à 3 % de la production de volailles festives labellisées, indique le Synalaf. En revanche, en 2018, le nombre de carcasses découpées sous label a progressé de 31 % sur un an pour le chapon, de 41 % pour la poularde et de 43 % pour le chapon de pintade.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

 © Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio