Aller au contenu principal

Volaille : la flambée des matières premières inquiète la filière avicole

 © Moritz 320 pixabay
© Moritz 320 pixabay

La hausse régulière des principales matières premières utilisées dans l’alimentation animale depuis l’été 2020 inquiète la filière avicole française. Les cours n’ont cessé d’augmenter sur les marchés mondiaux depuis le dernier semestre 2020.

« Le Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia) fait état dans son communiqué de presse du 7 janvier dernier d’un prix du blé tendre fourrager (rendu Pontivy) de 184 €/t en juin 2020 et de 218 €/t au 6 janvier. Le même constat est fait pour le maïs qui passe de 178 €/t à 205 €/t (rendu Pontivy), pour l’orge qui bascule de 170 €/t à 211 €/t (rendu Pontivy), pour le soja (Départ Montoir) et le colza (Départ Rouen) qui grimpent respectivement de 325 €/t à 459 €/t et de 229 €/t à 311 €/t » indique Anvol dans son bulletin mensuel de janvier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Réussir
Le confinement de 2020 a profité à la consommation à domicile de poulet

La viande de volaille a été très sollicitée par les ménages français en 2020, une année marquée par la pandémie de…

 © VP
Hausse de 11 % des achats d’œufs en 2020

Les achats d’œufs par les ménages, pour leur consommation à domicile, ont bondi de 11 % en 2020, selon les données de…

 © Pascal Le Douarin
Volaille : un marché porteur en 2021

L’effet de la pandémie sur les filières avicoles françaises reste incertain en 2021. L’apparition de foyers d’influenza…

 © AMI
Belle progression du marché de la volaille et de la viande rouge bio en Allemagne

« Le marché du bio en Allemagne a progressé de façon fulgurante en 2020 », a déclaré Diana Schaack, analyste de…

 © V.P.
15,5 % d’œufs alternatifs en plus en janvier

La fin de semaine restait assez active sur le marché de l’œuf calibré, avec des commandes régulières en P, M et G, seul…

Le coronavirus est venu accélérer la tendance à la baisse structurelle de la consommation et induira des mutations dans le secteur. © D. C.
La crise structurelle du lapin accélérée par la Covid-19
Si la consommation de lapin subit une baisse structurelle, la Covid-19 est venue accélérer la tendance et a même induit des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio