Aller au contenu principal

Viande bovine : la croissance de la production mondiale cassée par la Covid-19

Après une année noire en 2020, la production mondiale de viande bovine devrait renouer avec la croissance en 2021, sans pour autant rattraper le retard causé par la Covid-19.

La production mondiale de viande bovine pourrait atteindre 60,4 millions de tonnes équivalent carcasse (Mtéc) en 2021, si l’on en croit les prévisions de l’USDA. C’est certes 1,7 % de plus qu’en 2020, année maudite où le coronavirus, ses perturbations et fermetures d’abattoirs ont grippé l’industrie, mais c’est encore 0,3 % de moins qu’en 2019. La croissance observée ces dernières années s’est donc momentanément enrayée.  

La production a notamment plongé de 14,5 % en Inde en 2020, tout le secteur étant désorganisé par la suite de la pandémie, les baisses étaient plus modérées au Brésil (-1 %) comme dans l’UE (-1 %) tandis que les USA résistaient (-0,1 %) et que la Chine persistait à croître (+1,6 %). En 2021, la baisse devrait rester de mise en Australie (-1,7 % par rapport à 2020), dans un contexte de poursuite de la recapitalisation grâce à des conditions météos plus favorables. Même tendance en Argentine. Dans l’Union européenne aussi, l’heure devrait rester au recul (-0,9 % entre 2020 et 2021), tandis que USA (+0,8 %), Chine (+1,8 %) et surtout Brésil (+3,7 %) renoueraient avec la croissance. Avec une progression annuelle attendue de 8,2 %, l’Inde resterait encore 7,5 % sous son niveau de 2019.

Reprise des échanges

Pour les échanges internationaux, même tendance. Les exportations sont attendues en hausse de 3 % en 2021, comparé à une année 2020 elle-même en retrait de 4 % par rapport à 2019. Les États-Unis devraient se hisser sur la seconde marche du podium des exportateurs mondiaux, avec 1,4 Mtéc (+6 %), encore loin derrière le Brésil (2,7 Mtéc, +4,7 %) mais devançant l’Australie, en pleine recapitalisation (1,4 Mtéc, -4,5 %) et l’Inde (1,2 Mtéc, +14,3 %). L’Union européenne ne serait que onzième acteur mondial, avec 0,35 Mtéc, comme en 2020. Comme les autres années, c’est l’Asie qui devrait tirer la demande, avec des achats attendus en hausse de 3,6 % en Chine, 1,2 % au Japon, et 0,9 % en Corée du Sud. Reprise économique rapide post covid et déficit en protéines animales seraient les deux principaux moteurs de cette progression.

Des importations de l'UE attendues en forte hausse

Dans le même temps, avec l’Australie en retrait sur le marché mondial, les prix pourraient être plus fermes. Les importations de l’Union européenne sont de leur côté attendues en forte hausse (+10 %) après une année 2020 aux abonnés absents faute de besoins dans la restauration. Elles se situeraient néanmoins encore 3,2 % sous leur niveau de 2019. Toutes ces estimations restent à prendre avec précaution dans un contexte sanitaire, économique et climatique incertain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Petits veaux : exportations records en 2020 (màj)

En 2020, il y a 55 000 naissances de petits veaux laitiers de moins qu’en 2019, publie FranceAgriMer. Cette baisse de 2,…

A l'instar du coronavirus, la PPA provoque le chaos sur la scène internationale. © Vyashini Chokupermal
Peste porcine africaine : une crise socio-économique et géopolitique d’envergure mondiale
Brutalement arrivée en Chine en 2018, la peste porcine africaine, prédécesseur de la Covid-19, s’est rapidement propagée,…
 © VP
Viande de boucherie : hausse de 5,8 % des achats en 2020

Les achats des ménages de viandes de boucherie fraîches ont bondi de 5,8 % en 2020, par rapport à 2019, selon les données…

 © VP
Cheptel : 18,168 millions de bovins en France

Le cheptel bovin de la France au 1er janvier 2021 était estimé à 18,168 millions de têtes par FranceAgriMer,…

 © Emilie Durand
La boucherie artisanale davantage fréquentée en 2020

Le chiffre d’affaires des boucheries artisanales pour les viandes (hors volailles) aurait atteint 2,401 milliards d’…

 © Tel: 06 07 33 72 57
Agneau : l’Irlande pourrait se recentrer sur la France

Bord Bia a publié ses prévisions sur l’évolution du marché de l’agneau en 2021 et estime que les exportateurs irlandais…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio