Aller au contenu principal

International
Vers une pénurie du houmous par manque de pois chiche ?

Les disponibilités de pois chiches pourraient reculer de 20 % cette année dans le sillage de la guerre en Ukraine et du dérèglement climatique, selon la Global Pulse Confederation.

Y-aura-t-il pénurie de houmous en 2022
Y-aura-t-il pénurie de houmous en 2022 ?
© christopher alvarenga sur Unsplash

La filière internationale du pois chiche alerte sur une forte contraction de l’offre de pois chiche cette année, un message relayé par le média britannique The Guardian qui appuie sur le fait que de nombreux pays comptent sur cette légumineuse pour leurs apports protéiques.

Baisse de la production de pois chiche à cause de la guerre en Ukraine

La Russie est le premier exportateur mondial de pois chiche, elle compte pour un quart du marché mondial, entre 200 000 à 250 000 tonnes par an. Or avec les sanctions, ces envois ont été fortement contrariés. Dans le même temps, les agriculteurs ukrainiens n’ont pas pu semer pour la prochaine récolte. De quoi anticiper une baisse de 20 % de l’offre mondiale en 2022 selon les analystes.

La culture du pois chiche victime de la météo

L’Australie et le Mexique sont aussi des producteurs importants de pois chiche mais ils affichent cette année des rendements déplorables. En cause, une météo peu favorable et des événements climatiques extrêmes comme des inondations. Aux États-Unis, quatrième exportateur mondial, les agriculteurs ont emblavé 5 % de superficies en moins que l’an passé, là aussi à cause de conditions climatiques peu favorables aux semis. Les stocks américains sont déjà à de bas niveaux après une année 2021 compliquée par la sécheresse.

Une forte demande en Méditerranée et Moyen-Orient

Or la demande est très dynamique, la Chine s’est rapidement portée aux achats, suivie du Pakistan et du Bangladesh. La Turquie a mis en place un embargo sur ses exportations pour garantir ses approvisionnements et limiter l'inflation. Ces pays, tout comme l’Inde, sont confrontés à la hausse des prix de cette denrée de base. L'Europe est aussi concernée, les prix du houmous en supermarché auraient doublé au Royaume-Uni depuis janvier. Les hausses sont moins forts mais palpables ailleurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau à l’entreprise bretonne pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio