Aller au contenu principal

Une croissance à 2 chiffres et un nouveau directeur délégué pour Teract

Le réseau d’enseignes Teract a vu son chiffre d’affaires du premier semestre 2023-2024 bondir de 11,6% en un an. Il a également intronisé Ludovic Holinier, qui sera, à partir du 1er mars 2024, le nouveau directeur délégué du groupe.

Le groupe a affiché une croissance à 2 chiffres en un an.
Ludovic Holinier va devenir le nouveau directeur délégué de TERACT le 1er mars 2024.
© TERACT

D’après un communiqué de presse paru le 15 février 2024, Teract (groupe qui possède les enseignes Gamm Vert, Jardiland ou encore Bio&Co) se porte bien. Son chiffre d’affaires pour le premier semestre 2023-2024 s’élève à 397,3 millions d’euros avec une croissance de 11,6% par rapport à l’année précédente.

«Forte progression de la part de l’alimentaire dans les ventes »

Une performance établie grâce à une « forte progression de la part de l’alimentaire dans les ventes, qui passe de 6 à 18,5% du chiffre d’affaires total entre le premier semestre 2022-2023 et le premier semestre 2023-2024, grâce au plein effet des acquisitions réalisées sur l’exercice 2022-2023 et à la bonne performance de la Boulangerie-snacking et du bio », détaille le groupe dans son communiqué. La jardinerie connaît sur la même période une baisse de 3,3% qui s’explique « notamment par le passage en franchise de 22 magasins, en lien avec la stratégie de gestion du parc des magasins ».

Lire aussi : L’alimentaire décolle pour Teract

Un chiffre d'affaires de 950 millions d'euros envisagé à la fin de l'exercice

Teract, qui est devenu Société à mission le 15 décembre 2023, mise sur un second semestre plus prudent en raison des « tensions macroéconomiques persistantes ». Le chiffre d’affaires devrait augmenter grâce à l’ouverture d’une dizaine de nouvelles boulangeries d’ici juin 2024. TERACT mise aussi sur le e-commerce notamment pour Jardiland et Gamm Vert dont le chiffre d’affaires généré est réinvesti dans les magasins physiques. Une marketplace devrait être lancée en juin 2024. 

Le groupe table sur un chiffre d’affaires annuel de 950 millions d’euros à la fin du second semestre 2023-2024.

Lire aussi : Quelle sortie de crise pour les filières bio ?

Qui est Ludovic Holinier, nouveau directeur délégué ?

Teract a profité du dévoilement de ses résultats semestriels pour introniser Ludovic Holinier en tant que nouveau directeur délégué du groupe en lieu et place de Guillaume Darrasse . « Il sera en charge  du pilotage des activités de l’entreprise et entre au comité exécutif », précise Teract. Ludovic Holinier devra apporter sa longue expérience de la grande distribution. Il a travaillé 30 ans chez Auchan en France, aux États-Unis, en Russie et en Chine. Depuis 2019, il était le DG du groupe Cora/Louis Delhaize.

Lire aussi: Deux nominations à l’Ania

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

vue de haut, une carte de France dessinée avec du blé, du beurre, des oeufs, de la viande, du fromage, des pommes, des tomates, du soja, du saumon
Souveraineté alimentaire : quelles sont les fragilités françaises ?

Un rapport du gouvernement évalue la souveraineté alimentaire de la France et dévoile des zones de fragilité préoccupantes.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio