Aller au contenu principal

Un cas de grippe aviaire dans la zone IGP Volaille du Maine, la situation jugée alarmante

Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans un élevage situé dans la zone de Loué. Les scientifiques alertent sur une situation alarmante.

Un cas de grippe aviaire dans un élevge de canard de la zone IGP du Maine

Un cas dinfluenza aviaire hautement pathogène dans un élevage de canards de Mézeray a été confirmé par la préfecture de la Sarthe le 23 septembre. Les animaux ont été abattus et un périmètre de sécurité mis en place. Ce foyer se situe dans la zone IGP Volaille du Maine, anciennement Loué, « premier bassin de production de volaille Label Rouge », rappellent nos confrères d’Agra.

Une situation alarmante selon la plateforme ESA

La plateforme Épidémiosurveillance en santé animale (ESA) interpelle sur une situation alarmante, « Un niveau record de détections d’IAHP H5N1 et de mortalités associées a été observé sur les oiseaux sauvages ». Les scientifiques évoquent une probable « endémisation de la maladie dans le compartiment sauvage sur le territoire national », ainsi qu’une « très probable importante contamination des voies de migration des oiseaux sauvages sur le territoire national. »

Il est possible que, pour certaines populations de canards sauvages, la surmortalité ne soit pas notable ce qui rend le virus difficile à détecter et son intensité à évaluer.

Appel à mobilisation générale

Les risques d’introduction primaire (de l’avifaune sauvage vers le compartiment élevage) ainsi que les risques de diffusions secondaires (d’élevage à élevage) vont augmenter fortement dans les semaines à venir de manière saisonnière. La plateforme ESA appelle à une mobilisation générale par le :

  • renforcement de la surveillance événementielle
  • respect strict des mesures de biosécurité dans tous les maillons (de l’amont à l’aval)
  • pour les filières de production avicole mais également pour le monde de la chasse.

Au 23 septembre, en France, et depuis la mi mai, on compte 15 foyers en élevage et 7 en basse-cours, soit dix départements touchés. Des zones de restriction ont été levées dans certains départements de l'Ouest et en Dordogne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Collecte de lait : Lactalis, Sodiaal, Eurial et Savencia soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles
Par communiqué de presse ce 18 novembre, l'Autorité de la concurrence informe que ses services d'instruction ont procédé hier, à…
Collecte laitière : les 6 chiffres clés de l’automne 2022
Pour la première fois, en septembre, la collecte laitière française a dépassé son niveau de l’an dernier.
"Viande : et si vous saviez...", un ancien boucher de la GMS dénonce les pratiques des magasins
Dans son livre, Laurent Richier, ancien boucher de la grande distribution, évoque quelques mauvaises pratiques au sein des rayons…
Infographie parue dans Les Marchés Mag de novembre 2022
[Infographie] Qui est leader sur le marché mondial pour les grands produits alimentaires ?
Les États-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. La France n'est plus que sixième. C…
Pénurie oeufs : Pourquoi le manque d'ovoproduits ne va pas s’arranger
Les industriels de l’œuf avertissent le marché de l’aggravation du manque d’œufs, handicapant leur activité et la fourniture d’…
rayon vide pénurie
Pénurie alimentaire : quelles ruptures sur quels produits en octobre ?
Au mois d’octobre, le taux de ruptures en magasins a une nouvelle fois progressé pour atteindre 5,8% selon les dernières données…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio