Aller au contenu principal

Toujours moins de bovins en France

La décapitalisation des cheptels laitiers et allaitants a entraîné la baisse des abattages en 2021, baisse qui devrait se poursuivre cette année.

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
© V. P.

Au 1er décembre 2021, il y avait 17,279 millions de bovins dans les exploitations agricoles françaises, rapporte FranceAgriMer, c’est 2,8 % de moins qu’un an plus tôt et 4,8 % de moins que deux ans auparavant. Parmi les femelles, les allaitantes restent majoritaires, avec 8 millions d’animaux (-1,9 %), contre 6,1 pour les laitières (-3,2 %). Cette baisse des effectifs s’est traduite sur les abattages de femelles en 2021, qui ont reculé de 0,7 %. Un chiffre qui cache une nette disparité puisque les abattages de laitières se repliaient de 2 % tandis que ceux d’allaitantes progressaient de 1,2 %. En jeunes bovins, le repli était aussi de mise avec un recul estimé par FranceAgriMer à -0,7 %. C’est notamment cette baisse des disponibilités qui a conduit les cours à atteindre des niveaux records dans toutes les catégories, d’autant plus que la tendance était similaire chez la plupart de nos voisins européens.

Aucune amélioration n’est à anticiper en 2022 avec une production bovine prévue à seulement 1,235 million de tonnes par l’Institut de l’élevage, soit 1,4 % de moins qu’en 2021. En effet, les réformes allaitantes comme laitières sont attendues moins nombreuses du fait de la baisse du cheptel. Les mises en place de jeunes bovins ont de leur côté tardé à se redresser, et les disponibilités ne sont prévues plus larges que sur le second semestre.

À retenir

Les abattages de femelles devraient baisser de 1,2 %en 2022, soit encore plus fortement qu’en 2021 (-0,7 %) selon l’Idele.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau à l’entreprise bretonne pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio