Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Pendant la période de confinement
Stef impose une hausse de 8,5% de ses tarifs

Stef

Le groupe Stef a écrit hier un courrier circulaire à ses clients industriels pour les informer de l’application d’une contribution exceptionnelle temporaire de 8,5% prenant effet au 17 mars 2020 en pied de facture hors surtaxe énergie et ce « jusqu’à la fin de la période de confinement ». Dans son courrier, Stef évoque « les différentes mesures légales et réglementaires, prises par les différents gouvernements impactant son activité ». Des mesures ayant provoqué « un bouleversement des conditions d’exploitations sans précédent (absentéisme, recours aux heures supplémentaires, réorganisation des flux, fourniture d’équipements de protection…) ». Le même jour STG a informé d’une « contribution exceptionnelle » de 8,75% sur la même période notamment suite à la mise en place d’une prime à ses salariés. Ces annonces ont créé un tollé auprès des patrons de l’agroalimentaire qui sur le réseau linkedin s’indignent notamment de la rétroactivité de cette mesure et de son timing. « De manière générale, face à une augmentation unilatérale des prix, on doit toujours d’interroger sur son caractère licite. On peut également questionner sa légitimité dans une période où tous les acteurs de la chaine souffrent. Mais avant de réagir, les industriels doivent regarder leurs contrats », conseille Nicolas Genty, avocat fondateur du cabinet Loi & Stratégies. Selon lui les questions liées au niveau de part de marché et à la dépendance économique peuvent aussi être posées. Le 18 mars, Stef avait rappelé dans un communiqué faire transiter « près de 50% des produits alimentaires consommés en France », et demandé au gouvernement que le secteur du transport et de la logistique des produits alimentaires soient classés d’utilité publique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Covid-19] Les activités agricoles non concernées par le confinement

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé hier la…

Stef
La contribution exceptionnelle temporaire qui consterne l’industrie

Face à la crise du Covid-19 et aux mesures d’adaptations réalisées par le logisticien, Marc Vettard, directeur général délégué…

Stef 2
[Actualisé] Face la gronde des industriels, Stef et STG suspendent leur hausse de tarif

« Nous avons entendu toutes vos réactions ces dernières 24 heures. Nous comprenons ce que notre annonce a pu susciter chez…

Didier Guillaume appelle à venir aider dans les champs   

Didier Guillaume a lancé ce matin « un appel à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes » qui « n'ont…

[Covid-19] Deux arrêtés précisent les mesures de fermeture de commerces

L'arrêté détaillant la fermeture jusqu'au 15 avril des lieux publics non essentiels, décidée par le gouvernement pour …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio