Aller au contenu principal

Négociations commerciales
Serge Papin propose « un prix garanti cour de ferme »

Serge Papin a rendu ce jour son rapport à Julien Denormandie et à Agnès Pannier-Runacher. © agriculture.gouv.fr
Serge Papin a rendu ce jour son rapport à Julien Denormandie et à Agnès Pannier-Runacher.
© agriculture.gouv.fr

Ex-patron de Système U, et missionné par le gouvernement pour améliorer le cadre des négociations commerciales, Serge Papin a remis ce matin son rapport à Julien Denormandie et Agnès Pannier-Runacher. La philosophie de ses 9 recommandations « c’est de passer du rapport de force à la contractualisation pour garantir la rémunération de la matière première agricole », explique Serge Papin. Sa recommandation-phare prône de sanctuariser, de rendre « non négociable », le prix de la matière première agricole lors du premier contrat. « Ce prix sera basé sur une référence consentie entre les deux parties s’appuyant sur les indicateurs émis par les interprofessions ou FranceAgriMer », explique-t-il. Ce prix lié à une mécanique d’indexation serait fixé dans le cadre de contrats pluriannuels (trois ans par exemple) renouvelables. Sur le sujet, un travail a été confié à la commission d’examen des pratiques commerciales (CEPC). « On ne parlerait plus de ruissellement mais de contrat avec « un prix garanti en cour de ferme » », résume Serge Papin. Parmi les autres recommandations, l’ex-patron de Système U propose : d’instaurer la transparence avec un tiers neutre dans les négociations commerciales, de renforcer les pouvoirs du médiateur des relations commerciales agricoles, ou encore d’encourager les agriculteurs à se regrouper. Le rapport va être désormais examiné par les cabinets des deux ministres qui considèrent que les propositions vont dans le bon sens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio