Aller au contenu principal

Pourquoi risque-t-on une pénurie de cassis ?

En juin, la canicule et les violents orages ont entraînés de fortes pertes sur la production française de cassis. Ce fruit est utilisé transformé dans des crèmes de cassis, compotes, purées, coulis, jus, confitures...

Les dégats atteignent la plante elle-même, ce qui inquiète la filière pour les futures récoltes.
© Bernard Gommard

Le verger français de cassis couvre une surface de 2 000 ha pour un potentiel de production de 7 000 tonnes. La France en est le troisième pays producteur en Europe. Mais cette année, la filière alerte sur les énormes pertes qu’ont entraîné les violents orages et les fortes chaleurs de juin : entre 30 et 70 % de pertes suivant les parcelles. « Toutes les variétés cultivées en France et caractéristiques du territoire national sont touchées, notamment le Noir de Bourgogne et le Blackdown. » précise l’Afidem (l’interprofession des fruits à destinations multiples transformés), qui explique : « Ces dégâts se traduisent par des baies de cassis cuites, desséchées et totalement perdues en chutant au sol avant récolte ». Les producteurs craignent aussi pour les récoltes futures, certaines plantes étant fragilisées.

Un marché du cassis qui redevenait favorable

Cette chute annoncée de la production intervient alors que le marché redevenait favorable. La crise sanitaire avait en effet bousculé certains débouchés (RHD et export), mais la demande regagnait en vigueur. L’Afidem alerte : « Si la demande dépasse l’offre disponible cette année, les transformateurs pourraient être amenés à ne pas pouvoir répondre à toutes les nouvelles demandes ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau au groupe LDC pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
Lait, viande : quelles perspectives vers l’Algérie ?
L’Algérie est un client clé pour les filières françaises viande bovines et produits laitiers. Quelles sont les perspectives à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio