Aller au contenu principal

La CLCV passe au crible yaourts et desserts lactés frais au lait d'origine animale et végétale

La CLCV a mené l'enquête sur 264 yaourts et desserts lactés frais, au lait d'origine animale et végétale, et alerte notamment sur des taux de sucre trop élevés.

CLCV a mené une enquête sur la composition des yaourts et desserts lactés à base de lait animal ou végétal.
© Claire Tillier

L’association nationale de consommateurs et usagers CLCV a mené une enquête en mars 2021 sur 264 yaourts et desserts lactés frais, au lait d’origine animale et végétale, vendus dans 9 enseignes de la grande distribution afin de mieux connaitre leur composition.

Il en est ressorti que les produits sont très sucrés, aromatisés, sept produits sur dix présentent au moins un additif, le Nutri-Score est de C pour la majorité et les fruits des yaourts en faisant mention ne sont pas toujours retrouvés. Par la forte teneur en sucre de ces produits, CLCV recommande d'en consommer de façon occasionnelle.

La CLCV demande aux industriels et aux distributeurs de réduire au maximum l’utilisation d’additifs et d’arômes, de s’engager dans la démarche du Nutri-Score pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, d’être plus transparent sur l’origine des ingrédients et enfin un renforcement de la réglementation d’étiquetage pour interdire d’apposer un fruit sur l’emballage s’il n’est pas retrouvé dans le produit.

La majorité des produits ont un Nutri-Score C

Même si seulement 33% des produits étudiés ont le Nutri-Score d’affiché sur leur emballage, le calcul sur l’ensemble des échantillons amène les résultats suivants : 6% ont un Nutri-Score A, 26% ont un B, 56% un C, 11% un D et 1% sont notés E. Les desserts au lait d’origine animale présentent les teneurs les plus élevées en sucre parmi les échantillons, CLCV préconise de les consommer de façon occasionnelle.

sucre yaourt et dessert
Teneur en sucre des produits de l'enquête de CLCV. Dossier de presse enquête alimentaire CLCV - Au lait animal ou végétal, les yaourts et desserts frais au banc d’essai

Au moins un additif est présent dans 70% des produits étudiés avec des épaississants et gélifiants retrouvés dans 88% des cas.

L’origine du lait végétal n’est pas indiquée qu’il s’agisse de soja, d’amande ou de coco alors que le lait d’origine animale est français dans 86% des yaourts et 70% des desserts.

Au moins un arôme dans la majorité des yaourts au lait d’origine animale

D’après l’étude, 80% des produits renferment des arômes, principalement naturels. Les yaourts au lait d’origine animale sont ceux qui en contiennent le plus avec au moins un arôme pour 89% de ces références. Contrairement aux desserts végétaux qui en retiennent peu.

Arome yaourt dessert
Dossier de presse enquête alimentaire CLCV - Au lait animal ou végétal, les yaourts et desserts frais au banc d’essai

Des yaourts aux fruits sans fruit

Les yaourts et desserts mettant en avant au moins un fruit sur l’emballage ne contiennent en réalité que 8% de fruits en moyenne. Aucun fruit n’est identifié dans un cas sur dix. La version végétale peut être plus intéressante pour certains produits, comme le yaourt à la fraise où le fruit est plus présent, il y a moins de sucre, moins d’additifs et le produit est parfois moins cher.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Les acteurs du bio se projettent pour trouver une nouvelle dynamique
L’émergence de nouveaux labels de qualité a dilué l’influence du bio dans la tête des consommateurs. Afin de se relancer, la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio