Aller au contenu principal

Pâtisserie surgélée : 4 entreprises fusionnent et crééent le groupe Onoré

Onoré devient un nouveau groupe européen spécialisé dans la pâtisserie surgelée. Il est le fruit de la fusion entre plusieurs entreprises françaises et britanniques. Le nouveau venu pèse 200 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Onoré, une force de frappe de 1000 salariés en France et en Angleterre.
En intégrant Onoré, Boncolac veut s'imposer à l'international sur le marché de la pâtisserie et du snacking surgelé.

Au revoir Boncolac, bonjour Onoré ! En décembre 2023, Alexandre Vigneron, PDG de Boncolac l’a annoncé : son entreprise toulousaine, spécialisée dans la pâtisserie et le snacking surgelés a fusionné avec d’autres sociétés françaises et anglaises pour devenir Onoré, dont il a pris la direction. Les produits Boncolac (tartes, tartelettes, macarons, fondants...) sont destinés aux marchés de la restauration, et sont vendus dans les magasins de surgelés et la grande distribution.

Onoré, un groupe composé de 4 entités 

Outre Boncolac, Onoré a intégré Mag’M, spécialiste français des macarons, et racheté par Boncolac en 2022, Proper Cornish, fabricant britannique de pâtés, et son compatriote Cakesmiths, fabricant de gâteaux artisanaux. Onoré est le résultat d'une fusion réalisée sous la houlette de l’actionnaire majoritaire de Boncolac, le fonds d’investissement néerlandais, Waterland Private Equity.

Lire aussi : Unigrains vise 1,5 milliard d'euros de fonds propres en 2030

Onoré, un nouvel acteur à 200 millions d'euros

Onoré est désormais un groupe qui emploie 1000 personnes et représente 200 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour Alexandre Vigneron, cette fusion va donner « davantage de clarté à l’offre », et souligner « l’excellence du savoir-faire français ». Onoré vise un développement à l’international en espérant doubler ses ventes à l’étranger (hors Royaume-Uni) dans les 5 ans.

Lire aussi : Agroalimentaire : ces pays qui investissent en France

Un nouveau groupe qui affiche aussi ses ambitions en terme de RSE : réduire sa consommation d’énergie de 30% d’ici 2030.

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Volaille : comment la Croatie est devenue le nouveau terrain de jeu des industriels ukrainiens pour multiplier leurs productions

La Croatie semble devenir le nouveau terrain de jeu pour les entreprises ukrainiennes de volaille. De quoi…

un porc, une vache et un poulet dans le drapeau européen
Porc, boeuf, volaille : comment va évoluer la production de l'UE en 2024 ?

La Commission européenne se montre très prudente dans ses prévisions sur la production de viande et de volaille. Les filières…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio