Aller au contenu principal

Quelles PME alimentaires entrent dans le dispositif ETIncelles ?

Le gouvernement souhaite accompagner, dans le programme ETIncelles des PME (petites et moyennes entreprises) pour les transformer en entreprises de taille intermédiaire (ETI). Zoom sur les premières entreprises agroalimentaires inscrites dans ce dispositif.

Cartes des PME intégrant le dispostif ETIncelles
Cartes des PME intégrant le dispostif ETIncelles
© Gouvernement

Objectif du quinquennat, accompagner 500 PME « à fort potentiel de croissance », d’ici la fin du quinquennat, pour les transformer en ETI. En effet, le gouvernement regrette le faible poids des ETI en France comparé à d’autres pays de l’UE. Le programme ETIncelles a été officiellement lancé ce mois de novembre, après une phase pilote en début d’année. 50 entreprises faisaient partie du pilote, 50 nouvelles seront accompagnées dans cette seconde phase. Objectif ? Fluidifier au maximum les relations des entreprises du programme avec l’ensemble des services de l’Etat en levant les blocages administratifs éventuels et ainsi les faire grandir, résume le gouvernement. 

Un accompagnement des PME sélectionnées dans le programme ETIncelles

Un suivi par un interlocuteur unique

Un contact unique est désigné pour l’entreprise, pour proposer des solutions opérationnelles notamment.

Un réseau de correspondants pour aider les PME

Via ce dispositif, les entreprises pourront accéder à l’aide offerte par Business France pour les questions liées à l’export, l’Apec pour celles liées à l’emploi, l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP) et la Direction des Achats de l’Etat (DAE) pour les sujets liés à l’accès aux marchés publics.

Des temps d’échanges

Pour partager l’information, le programme comprend un volet d’échanges, de webinaires, une plateforme collective et des rencontre régionales. 

Exemples d’accompagnement : extension de site, obtention d’un label, export, recouvrement du CICE.

Les PME de l’agroalimentaire sélectionnées dans ETIncelles

Le gouvernement liste les 100 PME sélectionnées pour les deux premières phases du programme. Dans l’alimentaire, on relève la présence de Fermentalg, qui emploie 61 personnes en Nouvelle-Aquitaine pour développer des huiles, protéines, et pigments par fermentation, de la Fermière, qui fabrique des produits laitiers premium à sa marque ou en marque blanche pour Michel et Augustin, ou encore de NXTFOOD. Sous sa marque Accro, cette PME des hauts-de France est spécialisée dans les alternatives à la viande.  Elle emploie 66 personnes. “Cette intégration au programme ETIncelles nous motive à redoubler d'efforts pour rendre notre marque ACCRO encore plus performante et innovante dans le secteur des alternatives végétales à la viande. Je suis convaincu que ce programme va nous permettre de franchir de nouveaux paliers et de rencontrer encore de nombreux succès...” témoigne Renaud Saïsset, CEO d’ACCRO, dans un communiqué. 

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio