Aller au contenu principal

Prix et marges des produits alimentaires : que dit l'observatoire 2023 ?

Le rapport de 2023 de l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires apporte un enseignement particulier aux acteurs des filières et au Parlement.

Le douzième rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) des produits alimentaires porte sur 2022, qui a été une année d’inflation record et aussi la première année d’application de la non-négociabilité de la matière première agricole dans les relations commerciales entre les IAA et la grande distribution. De plus, la forte progression des prix des intrants des IAA (matières premières agricoles, énergies, emballages) a donné lieu à d’intenses renégociations du printemps à l’automne 2022 entre industriels et grande distribution.

Contraste de 2022

Par conséquent les enseignements du rapport 2023 tranchent avec ceux des années 2010 à 2021, synthétisés dans le rapport 2021. Si le consommateur bénéficie ordinairement de prix alimentaires relativement stables, en 2022 il a vu les prix grimper. Ainsi, le rapport 2023 montre, en contraste avec l’inflation limitée des années passées, l’évolution des prix de la trentaine de produits suivis depuis 2010, l’évolution des marges brutes des trois maillons (agriculture, transformation, grande distribution). Il indique aussi l’impact possible de la conjoncture actuelle sur les marges nettes des trois maillons.

25% de marge IAA dans le prix de détail de 21 produits

Les marges brutes des industries agroalimentaires et de la grande distribution sont analysées sur 21 produits (des filières porcine, viande bovine, volaille de chair, lait de vache, lait de chèvre, céréales, pomme de terre et pêche-aquaculture). Globalement, la matière première agricole de ces 21 produits (dont la marge brute aval est décomposée entre IAA et GMS) représente en pourcentage du prix de détail hors taxe :

  • pour 2021 : 42 % de matière première agricole, 26 % de marge de transformation des IAA et 32 % de marge des distributeurs ;
  • pour 2022 : 46 % de matière première agricole, 25 % de marge de transformation des IAA et 29% de marge des distributeurs.

Sur ces 21 produits, l’OFPM 2023 analyse : « Il semble qu’en 2022 ce soit d’abord la grande distribution qui contribue le plus à l’amortissement des chocs de prix amont, contrairement à ce que l’Observatoire a retenu de la période 2010- 2020 ». Il nuance : « Mais cette tendance recouvre des écarts importants entre produits de filières différentes ou même au sein d’une même filière qui interrogent sur la possibilité de les transposer à d’autres produits ou filières. »

Les plus lus

rayon bio
Crise du bio : dans quelles filières les déconversions sont les plus nombreuses ?

L’agence bio publie un état des conversions et déconversions sur les 10 premiers mois de 2023. Tour d’horizon.

betterave à sucre
Pourquoi Tereos arrête le sucre bio en 2024

Le précurseur du sucre bio en France annonce qu’il ne collectera pas de betteraves bio l’an prochain, il possède trop de…

Salmonelles à Craon : que répond Eurofins à Lactalis

Le géant laitier estime que si des contaminations aux salmonelles ont rendu malades des bébés en 2017, c’est que les analyses…

Marie-Laure JARRY, DG démissionnaire de Maison Le Goff
Crise : l’engrenage fatal de Maison Le Goff

La jeune marque de biscuits bretons Maison Le Goff disparaît et 30 salariés sont licenciés. Marie-Laure Jarry, DG…

collecte lait bio
Lait bio : « C’est encore pire que prévu »

Alors que la consommation de produits laitiers bio a plongé de nouveau cette année, les opérateurs de la filière s’inquiètent…

abattoir pour gros bovins
La baisse des abattages de gros bovins en 3 graphiques

Les abattages de gros bovins restent en baisse en septembre et toutes les catégories, vaches, génisses et JB, sont concernées…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio