Aller au contenu principal

Pour la Pentecôte, les prix du veau n’atteignent pas les records de 2023

A une semaine de la Pentecôte, les prix des veaux de boucherie s’effritent doucement depuis plusieurs semaines, mais ils restent à des niveaux rarement vus à cette période de l’année.

 quasi de veau façon brochettes de Marrakech
L'interprofession continue de mettre en avant le veau à la Pentecôté, avec des propositions ensoleillées
© crédit photo> Sophie François Mulhens

7,16 €/kg, c’est le prix entrée abattoir du veau rosé clair O en semaine 18, selon FranceAgriMer. C’est certes 1,9 % de moins que l’an dernier, même période, mais 6,2 % de plus qu’en 2022 et surtout 39 % de plus qu’en 2019. En cause, la raréfaction de l’offre qui s’est accélérée depuis trois ans. 

Evolution des prix du veau

Un plancher pour la production de veau ?

Pour autant, cette année, le déclin pourrait s’être enrayé, comme nous l’expliquait Gilles Gauthier, président de la commission Veau d’Interbev, le mois dernier. Ce que confirme d’ailleurs l’Idele, rapportant que certes le nombre de veaux abattus a reculé de 10 % en mars… mais autant que le nombre de jours ouvrés, « ce qui suffit à expliquer cette baisse d’abattage. En réalité, la production a donc été équivalente à celle de mars 2023 » peut-on lire dans la note Tendance. 

Prudence attendue pour les achats de veau à la Pentecôte

Si la Pentecôte reste un moment phare pour la consommation de veau en France, grâce au travail de l’interprofession depuis deux décennies, aucune razzia n’est attendue par les professionnels qui se méfient beaucoup de la météo, la consommation de viande de veau étant très sensible aux chaleurs. A priori, le soleil prévu la semaine prochaine pourrait donc dissuader certains Français. Pour autant, comme les opérateurs avaient joué la prudence pour les mises en place, les débords sont peu à craindre, nous confie-t-on. D’autant plus que la viande de veau reste onéreuse et que les ménages n’ont toujours pas digéré l’inflation à deux chiffres des dernières années.

Lire aussi : Veau de boucherie : « J’observe davantage de nouveaux projets que d’arrêts »

Des coûts de production en repli

Par ailleurs, les coûts de production sont revenus à des niveaux plus habituels. L'indice Imfal (matières premières entrant dans la fabrication des aliments d’allaitement) calculé par Les Marchés s’est replié depuis 2022 dans le sillage de la baisse des cours des poudres de lait, de lactosérum et des huiles végétales.  

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

« On ne s’en sort plus ! » le cri d’alarme des PME et ETI face aux complexités d’Egalim

La Feef, Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, qui rassemble PME et ETI appelle à un choc de simplification…

pistolet matador en abattoir
Comment ont évolué les abattages d'animaux de boucherie au premier trimestre ?

Les abattages de bovins et de porcins ont reculé au premier trimestre par rapport à la moyenne de la même période de 2019 à…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio