Aller au contenu principal

Porc : un peu de baume au cœur des éleveurs européens

© Réussir

Porc : Les 7 centimes de hausse de la cotation allemande mercredi ont surpris une partie des opérateurs par son ampleur mais n’en ont pas moins confirmé le retour à la fluidité du commerce porcin outre-Rhin. De quoi encourager les principaux concurrents (Espagne, Belgique, Danemark, Pays-bas) à suivre le mouvement, mais de façon un peu moins précipitée, le déséquilibre offre/demande n’étant pas aussi criant dans les autres grands bassins de production.

L’Allemagne restera à surveiller de près ces prochaines semaines. Néanmoins, les offres sont annoncées un peu partout moins abondantes qu’en janvier et une reprise de la demande — intérieure mais aussi export — n’est pas à exclure. Des paramètres qui pourraient continuer de soutenir les prix.

À noter qu’en janvier, les variations de prix par rapport à 2017 ont été assez homogènes à travers l’Europe, relaie-t-on au Marché du porc breton (MPB), oscillant entre -12,41 % pour le Danemark et -14,08 % pour l’Allemagne et -15,71 % pour la France. Seule l’Italie a fait figure d’exception, ne perdant que 0,32 %, du fait notamment d’un manque d’offres en production d’appellation d’origine précise-t-on au MPB.

Porcelet : Le marché européen du porcelet se ressaisit. L’amélioration du commerce du porc, avec un retour à la fluidité des enlèvements et un rebond notable des tarifs, a été de nature à animer la demande en porcelets et soutenir les prix, d’autant plus que les disponibilités restaient mesurées voire limitées selon la catégorie et le pays considéré. Les cours ont notamment progressé ces derniers jours aux Pays-Bas, au Danemark, en Espagne et en Belgique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Egalim 2 : le décret fixant les produits alimentaires concernés par la transparence est paru
A la suite de la promulgation de la loi Egalim 2 le 18 octobre dernier, le décret déterminant le champ d’application des produits…
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
Viande : seulement 2 % des Français n’en mangent pas
Afin de mieux suivre les évolutions des nouveaux régimes alimentaires excluant plus ou moins la viande, FranceAgriMer se dote d’…
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio